Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 19:42

Quelle semaine pour Hadopi !
L’amendement Bono au Parlement européen, Maxime le Forestier qui fait pleurer Martine Aubry, le PS qui persiste et signe, un conseiller de TF1 viré par zèle… Et Cannes qui va s’ouvrir sur fond de cette polémique.


Hadopi prend des allures cataclysmiques…


Mais le bruit, pour ne pas dire le tapage médiatique autour du projet de loi est il justifié ?

 

 

ASSUREMENT.

Car Hadopi  ce n’est pas une simple question de gratuité, de téléchargement, ou de délinquance informatique. C’est une question de Liberté publique.

La liberté des artistes qui risquent de se dissoudre si l’on laisse le marché s’abîmer en pleine mer cybernétique.

La liberté du consommateur d’écouter sans conserver.

La liberté des citoyens de s’informer comme dans toute démocratie, ce dont il serait privé s’il venait à voir son abonnement suspendu.

De la liberté estomaquante du Gouvernement face aux décisions votées au Parlement Européen… en pleine campagne européenne.

De la liberté d’un citoyen de prendre une position personnelle, en l’exprimant de manière privée, sans pour autant être en accord avec la politique de son entreprise.

Alors, qu’en penser ? Qui est de mauvaise foi ?

Tout le monde pardi !

Les consommateurs qui télépillent les artistes pour les graver sur leur lecteur ad vitam aeternam, ou pire ceux qui grave pour revendre.

Les artistes qui osent prétendre que la double peine, et notamment la suspension de l’abonnement tout en payant celui-ci est une solution acceptable.

Le Gouvernement qui fait fi des décisions européennes, tout en disant en campagne que le Parlement devrait avoir plus de pouvoir (sic !)

Et que dire de l’affaire TF1, de ce conseiller qui, à titre personnel a demandé un argumentaire à De Pannafieu, qui aboutira à son licenciement de TF1, à cause d’un fonctionnaire trop zélé qui l’a dénoncé à sa rédaction. Comme le rappelle François Bayrou dans son livre Abus de Pouvoir, nul n’est besoin d’un coup de fil. L’implicite domine. A TF1, l’on assume que l’on partage les visées du Gouvernement et de l’Elysée, qui deviennent une culture d’entreprise. Il faut croire ou partir. Et les décisions n’ont pas besoin d’être commandées en haut lieu. Cela devient un reflexe naturel…

Pourquoi n’a-t-on pas fait une loi plus juste pour chacun qui punit les télépilleurs en leur faisant payer par exemple ce qu’ils ont téléchargé illégalement, avec une amende de circonstance et suffisamment coercitive , permettant la redistribution de ces « impayés » aux artistes pillés (ce que ne permettrait nullement une « redevance ») ?

Pourquoi supprimer l’accès à internet, à une époque où il est devenu le moyen de communication numéro 1 au monde… Or n’est-ce pas l’information qui garantit les démocraties les plus sures ? Les fameux artistes de « gauche » semble l’avoir oublié et crie au pétainisme et au bolchevisme.

A la vérité, le débat, pourtant légitime, autour du téléchargement devient un concert dissonant de mauvaise foi. Et la démocratie n’est assurément pas grande gagnante de l’affaire.

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 20:55

Que n’a-t-on pas entendu les détracteurs lors des dernières municipales que le Mouvement Démocrate allait à la soupe ? Avec quel mépris prétendait-on que notre droit à participer au nom des valeurs et des programmes était autrement plus opportuniste que de s’allier sur une étiquette ? Avec quelle hypocrisie Martine Aubry a-t-elle minimisé l’engagement du MoDem à Lille pour paraître « plus propre » lors du Congrès de Reims, au risque d’oser prétendre que les membres de Conseil Municipal finiraient bien par prendre leur carte rose ?

Alors le MoDem allait à la soupe ?

Alors que tous les opportunistes héritiers de l’UDF quittaient François Bayrou ? Alors que le même François Bayrou a refusé une alliance contre nature dans l’entre-deux tours avec Ségolène Royal pour devenir son Premier Ministre ? Alors que le même François Bayrou a refusé la proposition d’ouverture de Sarkozy d’être son Premier Ministre ?

Alors que Hervé Morin a quitté François Bayrou 3 jours après le 1er tour de la Présidentielle pour assouvir sa soif de pouvoir et son atlantisme assumé ? Alors Que Mercier et Arthuis ont assumé que leur appartenance à l’UDF n’était qu’une facilité à siphonner les voix de la droite ? Alors que Eva Joly nous inondait de louange… jusqu’à ce qu’Europe Ecologie ne lui offre une place plus « éligible » ?

Alors le MoDem, paraît-il allait « à la soupe »….

Depuis nous avons gagné la Louche d’or 2009 :o)))

Et les masques tombent !

Cavada ? Cela ne vous rappelle rien ? Député sortant de l’UDF ? Candidat pour la mairie du 12ème arrondissement de Paris (en vain !) et… 3ème place éligible sur la liste UMP pour l’Ile de France ! Le même qui pendant la Présidentielle et à Seignosse (université d’été 2007 du MoDem) n’avait pas de mot assez dur pour condamner la vision de la société selon Nicolas Sarkozy !

Mercier ? Futur entrant dans le Gouvernement Fillon III. Par la grande porte paraît-il…

Arthuis, qui rempile au poste de Président des Finances au Sénat…

Alors corrigeons : ce n’est pas le MoDem qui va à la soupe… Mais ceux qui le quittent !

Vœu sincère : Puisse Monsieur Cavada payer cher son avidité ! VOTEZ MASSIVEMENT POUR LE MODEM !

Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 21:08

Remarquable discours ce matin de Jacques Delors, lors du Colloque sur l’Europe dans le cadre des Festivités Lille 3000 – Europe XXL .

Discours dont je retiendrais trois choses :

1. « L’Europe est un tout fondé sur la paix et le droit »

2. L’Europe était avant tout politique, puisque censée préserver la paix. Las, les événements ont fait qu’elle fut d’abord économique. Et aujourd’hui encore l’on paye cet ordre des choses en reprochant à l’UE de n’être qu’un marché et de ne pas être assez « politique ».

3. L’intégration différenciée : un concept unique en Europe. Chacun peut faire partie de l’Europe sans se forcer de quoi que ce soit. Ainsi l’Angleterre ne fait pas partie de la zone Euro (ce qu’elle regrette en ces temps de Crise !). Le système est tel qu’il ne force personne sans pour autant empêcher les autres d’avancer. Tout en prenant le risque de la part des nouveaux arrivants de croire à une Europe « deuxième classe »…

Sinon, mention spéciale de l’analyse à Nilüfer Göle, anthropologue, qui pour résumer le problème inhérent à la question turque nous rappelle cette problématique sur laquelle l’on doit se questionner :

L’Europe est-elle une identité ou un projet ?

Vaste sujet… Mais problématique autrement plus pertinente que le refus stérile de Sarkozy hier soir au sujet d’Ankara…

Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:33

La décision probable du Parlement Européen de changer la règle selon laquelle le doyen de l’hémicycle reçoit l’honneur de présider la séance inaugurale des députés nouvellement élus, prévue le 14 juillet prochain est malheureuse et mal venue.

Encore une fois, elle permet au Président du Front national de se poser en victime. Une place de choix qui le replace idéalement sous les feux des médias à un mois du vote du 7 juin. Cette méthode, maintes fois utilisées depuis 30 ans en France a marqué ses limites et ses dangers jusqu’à lui offrir un second tour à l’élection présidentielles en 2002.  Encore une fois, on ne bâillonne pas Le Pen, ou même Dieudonné : on les combat sur les idées !

D’autre part, il est peu démocratique de changer un règlement pour une personne. C’est profondément gênant et ce de la part d’une Institution aussi respectée et respectable qu’est le Parlement Européen. Ce n’est pas la règle qui est mauvaise. Ce sont les propos et les valeurs de Monsieur Le Pen qui sont inacceptables, dérangeants et condamnables par la loi. Il eut fallu plutôt prendre une mesure exceptionnelle qui visait à le priver de l’honneur de présider une séance quand on tient des propos négationnistes, plutôt que de s’arranger des règles, ce qui fait un peu désordre du point de vue de la forme.

Au lieu de cela, le Parlement traite de manière anti-démocratique un énergumène à qui l’on reproche des propos et des pensées négationnistes. Ce n’est ni la meilleure façon, ni la plus pertinente, et encore moins la plus éthique  de régler le problème et cela ne va certainement pas encourager les Citoyens Européens, déjà très rétifs, à voter pour les Européennes du 7 juin.

 PS : Notons pour la petite histoire que l’initiative de ce changement de règlement est à mettre au crédit de l’Allemand Martin Schulz, membre du PSE (parti socialiste européen), le même qui avec le sens de la mesure disait que François Bayrou se référait à Marx en France et votait avec les « ultra-libéraux » en Europe… On le voit le Monsieur connaît le sens du mot « nuance »…

Partager cet article
Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 20:40

Dans le Nord leur manque de mobilisation est effarante !

Tête de liste, Gilles Pargneaux, maire d’Hellemmes. Or sur le marché d’Hellemmes hier matin, par un beau soleil, pas l’ombre d’un militant ! A un mois de l’échéance !

Place du Concert ce matin, à Lille, marché sur lequel m’avaient donné rendre-vous des militants PS, pour répondre à mes interrogations sur l’énigme Barroso (en gros le PS veut son départ, mais fait alliance avec le PSE qui lui… souhaite qu’il rempile !), personne. Certes quelques gouttes de pluie vinrent contrarier la séance mais tout de même !

Le PS a-t-il déjà perdu la bataille des Européennes ?

Partager cet article
Repost0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 20:22

Dans le cadre des Festivités de Wazemmes à Lille, le Mouvement Démocrate s'est mis en tête de rivaliser avec 130 participants pour concocter la meilleure soupe possible. Le PS et les Verts ont l'habitude d'y proposer leur propre potion. Mais au moment de la remise des prix, une militante collègue écolo m'explique que malgré des soupes "franchement bonnes" depuis 9 ans, ils n'ont jamais rien gagné, estimant qu'un parti politique ne pouvait pas remporter le prix...


Et pourtant !

 

Premier coup : coup de maître : Le Mouvement Démocrate Lillois décroche la timbale ! Louche d'or du Jury Adultes ! Explosion de joie dans nos rangs !



 

Alors voici la recette des vainqueurs, la nôtre en attendant d'autres lendemains qui chantent le... 7 juin :o)



Potage du Vert galant, saveurs d'Europe et d'ailleurs


- 2 patates douces (d'environ 350 gr chacune)

- 24 gousses d'ail

- un peu de cannelle (en poudre ou en bâtonnets)

- un peu de gingembre frais râpé

- un peu de beurre demi sel



Préparation :


Peler les patates douces et les détailler en cubes . Peler les gousses d'ail et enlever le germe central. Porter l'eau (ou l'eau + bouillon) à ébullition, puis saler et verser les aulx et les cubes de patate douce. Cuire environ 20 mn .


Mixer . Ajouter la cannelle, le gingembre râpé et le beurre salé.


Bon appétit ;o)

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 19:06

Le week-end dernier, Brice Hortefeux a affirmé la volonté du Gouvernement de relancer le projet de réforme autorisant les ouvertures dominicales de l’ensemble des commerces d’ici fin juillet.

Le Mouvement Démocrate de Lille s’insurge contre cette décision qui répond à une idéologie quand elle prétend répondre à un besoin.

Idéologie car Brice Hortefeux explique que c’était dans le programme présidentiel et que cette loi doit donc finir par voir le jour… en dépit d’un premier camouflet qu’avait provoquée dans les rangs des Députés de l’UMP la première mouture en décembre dernier.

Le Mouvement Démocrate Lillois, qui par la plume de Jacques Richir avait été à l’initiative d’une motion votée à l’unanimité l’ensemble de la Majorité municipale (l’opposition ayant décidé de s’abstenir comme pour montrer leur malaise…) réaffirme sa farouche opposition à ce projet de loi, qui dessine une vision de la société consumériste dans laquelle nous ne nous reconnaissons, et, plus grave, dans laquelle nous ne reconnaissons pas la Société Française.

En décembre dernier, nous avions été à la rencontre des commerçants du Vieux-Lille et de Saint-Maurice qui nous avait exprimé à une écrasante majorité leur crainte de devoir faire fi de leur  temps personnel, et de devoir tirer un trait sur leur vie familiale si la loi venait à être votée. Car de choix il n’y en aura pas : l’argent qui sera dépensé le dimanche ne le sera pas le mardi. De la même manière, comment l’employé des grandes enseignes, payé au SMIC, pourra-t-il refuser d’être payé double quand il peine à boucler son budget chaque mois ? Au risque de faire payer son absence à tout son foyer ? une perspective inacceptable.

Européennes ou vacances en juillet n’y changeront rien : plus que jamais, le Mouvement Démocrate lillois est mobilisé pour faire face et faire entendre ceux qui refusent cette vision de la société.

Yves Delahaie pour le Mouvement Démocrate de Lille.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 11:29

Le PS et Europe Ecologie sont à l’agonie d’arguments sur le Mouvement Démocrate. Après avoir accusé Bayrou de tracer sa route Présidentielle –première nouvelle Bayrou serait candidat pour les Européennes ? Vous nous l’apprenez ! Et pour quelle région ? -, la Gauche française a décidé de prendre un nouveau cheval de bataille : l’ADLE.
Rappel le Parlement Européen réunit 8 groupes politiques. L’ADLE est celle auquel est affilié le PDE, dont fait partie le MoDem.

 

Définition de l’ALDE : Alliance des Libéraux et des Démocrates européens.  

 

Alors il y a un mot qui a mis la puce à l’oreille : alliance avec les LIBERAUX !

Abomination ! Horreur ! Stupeur ! Vade Retro !

Le MoDem participe avec les LIBERAUX en Europe ! Ouhhhhhhhh !

 

Oui mais voilà, que signifie être « libéral » ? Car depuis plusieurs années le terme s’est alourdi en connotations les plus extravagantes, initiées par la Gauche et son extrême ; Besancenot lui donnant pour synonyme Méphistophélès.

 

En Europe, la donne est plus simple. En dehors des frontières françaises, on lui donne un sens différent : CELUI DU DICTIONNAIRE ! Original, non !

 

Alors, voici la définition de libéral :

Libéral > latin "liberalis" : "la liberté

1. généreux, prodigue

2. Sens artistique (peu pertinent ici)

3. Favorable aux libertés individuelles.

Par ext. Idées libérales = larges, tolérantes.

Antonyme : avare, autocrate, dictatorial, dirigiste, fasciste et totalitaire.

 

Le PS aurait-il l'arrogance de ne pas se croire libéral et d'affirmer sans vergogne être avare, autocrate fasciste et totalitaire ? Leur mauvaise foi n'ira sans doute pas jusque là. En tous Delanoë n'a pas osé, lui, quand il a affirmé être "socialiste et libéral"... On sait ce que cela lui en a coûté d'être honnête... 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:49

Délicieux moment ce matin sur le Marché du Vieux-Lille sur lequel s’étaient retrouvés bon nombre de militants pour tracter en vue des Européennes.

Ayant trouvé la diatribe de Martine Aubry contre Barroso pour le moins hypocrite, quand le PSE est incapable de se mettre d’accord pour un candidat pour le remplacer et qui va mener irrémédiablement  à la reconduction du Président de la Commission Européenne, j’ai donc demandé aux militants PS de m’expliquer cette position pour le moins inconfortable, surtout au vu de la manchette du tract :

 

La réponse fut gênée. Un premier m’expliqua qu’il n’avait pas entendu le discours d’Aubry ; l’autre remit en question mes informations… Avant de me promettre une réponse dans une semaine… Incapables d’argumenter leur propre tract. Déjà que les têtes de liste ne connaissent rien en matière européenne, si les militants non plus ne serait-ce que pour faire illusion, mais où va-t-on ?

Pour le plaisir je vous propose de lire le « bilan » de Peillon au Parlement… Consternant !

Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 20:38

Hier Martine Aubry a ouvert officiellement la campagne européenne du PS. Le 25 avril, à 37 jours du scrutin, il était bien temps ! D’ailleurs ses militants Lillois connus pour leur fidélité l’ont bien compris : aucun n’a pris la peine d’investir les marchés ce matin à Lille !

Sinon, quoi de neuf ? Bayrou est à gauche en France, et vote avec les affreux libéraux en Europe. Première nouvelle : Bayrou siège à Bruxelles !  Seconde, être libéral c’est mal… Aimer les libertés, car c’est rappelons-le sens étymologique et non pas celui que lui insuffle la France, celui qu’avait essayé de donner Delanoë, au prix que cela lui a couté… Martine, tout comme Daniel : reprenez le dico au risque de passer pour facho…

Ah et puis il y a Barroso ! Pourri jusque la moelle. La droite néo-libérale la plus à honnir. Tout à fait d’accord : le Mouvement Démocrate milite pour son éviction. Problème : le PSE qui partage un programme commun avec le PS n’est pas de cet avis… Alors Martine ? Discours de façade mais intérieur tout pourri ? Evidemment… mais avec un peu de chance ça suffira pour faire des élus… Jusque quand ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche