Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:33

La décision probable du Parlement Européen de changer la règle selon laquelle le doyen de l’hémicycle reçoit l’honneur de présider la séance inaugurale des députés nouvellement élus, prévue le 14 juillet prochain est malheureuse et mal venue.

Encore une fois, elle permet au Président du Front national de se poser en victime. Une place de choix qui le replace idéalement sous les feux des médias à un mois du vote du 7 juin. Cette méthode, maintes fois utilisées depuis 30 ans en France a marqué ses limites et ses dangers jusqu’à lui offrir un second tour à l’élection présidentielles en 2002.  Encore une fois, on ne bâillonne pas Le Pen, ou même Dieudonné : on les combat sur les idées !

D’autre part, il est peu démocratique de changer un règlement pour une personne. C’est profondément gênant et ce de la part d’une Institution aussi respectée et respectable qu’est le Parlement Européen. Ce n’est pas la règle qui est mauvaise. Ce sont les propos et les valeurs de Monsieur Le Pen qui sont inacceptables, dérangeants et condamnables par la loi. Il eut fallu plutôt prendre une mesure exceptionnelle qui visait à le priver de l’honneur de présider une séance quand on tient des propos négationnistes, plutôt que de s’arranger des règles, ce qui fait un peu désordre du point de vue de la forme.

Au lieu de cela, le Parlement traite de manière anti-démocratique un énergumène à qui l’on reproche des propos et des pensées négationnistes. Ce n’est ni la meilleure façon, ni la plus pertinente, et encore moins la plus éthique  de régler le problème et cela ne va certainement pas encourager les Citoyens Européens, déjà très rétifs, à voter pour les Européennes du 7 juin.

 PS : Notons pour la petite histoire que l’initiative de ce changement de règlement est à mettre au crédit de l’Allemand Martin Schulz, membre du PSE (parti socialiste européen), le même qui avec le sens de la mesure disait que François Bayrou se référait à Marx en France et votait avec les « ultra-libéraux » en Europe… On le voit le Monsieur connaît le sens du mot « nuance »…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche