Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 09:13

Christine Boutin présente son programme pour la présidentielle, le 5 décembre 2011 (F.DUPUY/SIPA)

 Christine Boutin présente son programme pour la présidentielle, le 5 décembre 2011 (F.DUPUY/SIPA)


Je m’étais pourtant promis d’avoir définitivement refermé la page des aventures de "La bigote qui radote". J'étais ainsi persuadé que son alliance avec dieu Sarkozy l’avait embarquée à fond de cale de l’arche de l’UMP pour ne plus l’en faire ressortir avant cinq bonnes années. Au moins, me souffle-t-on à gauche (diantre, la voi(e)x du Diable).

 

Que fait François Hollande ?

 

Mais voilà, Christine Boutin, le Petit Chapelet rouge, est insatiable et sa soif de légende est plus grande encore. Sur le bûcher des législatives, la voici ressuscitée, revenue à la vie, publique, portant sa croix, son parti, le PCD (Parti chrétien démocrate).

 

Mais pour ce faire, elle pécha. Lourdement. Et Dieu seul sait si elle sera pardonnée pour ce péché d’orgueil. Car il fallut de l’orgueil pour la voir accepter l’invitation de France 2 ce lundi 28 mai aux "4 vérités". Pensez donc, un lundi de Pentecôte, un jour férié ! Qui célèbre la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres, blasphème !

 

Aurait-elle à nouveau bu tout le vin de messe pour s’égarer de la sorte, elle qui sortit de ses gondslorsque Jean-Marc Ayrault décida d’étrenner son Conseil de Ministre le jeudi de l’Ascension ? La bigote préfèrerait-elle la montée de Jésus au Ciel à la descente du Saint-Esprit ? Ce serait oublier que sa croisade est parole d'Evangile. Et la bigote de présenter fièrement son minois pour déclamer une de ses homélies dont elle a le secret.

 

Parce qu’ il faut dire que l’heure est grave. Très grave même. La civilisation est en danger !

 

"Le mariage homosexuel, l’adoption homosexuelle, l’euthanasie, la manipulation de l’embryon… [François Hollande] a pris une position qui démolit complètement notre civilisation, je n’ai pas peur de le dire. Moi, cette civilisation qu’il nous propose, qui est la déstructuration de notre société, je m’y opposerai."

 

Et le Petit Chapelet rouge de conclure :

 

"Je pense que le quinquennat ne favorise pas la cohabitation, mais là il y a urgence. Il y a danger pour la société, il y a danger pour la civilisation, il y a danger pour la France pays des droits de l’homme."

 

La bigote n’y va pas avec le dos de la cuiller ! La gauche devient le Diable incarné, l’être démoniaque, habité par l’envie de massacrer notre société, notre patrie, notre civilisation. Le Petit chapelet rouge reprend son bâton de pèlerin pour repartir en croisade. Elle qui osa brandir la Bible à l’Assemblée.

 

"Catholique avant d'être élue"

 

Elle qui tint pendant 5 heures un discours fleuve pour honnir tant et plus les affres de Sodome et Gomorrhe : "Toutes les civilisations qui ont reconnu et justifié l’homosexualité comme un mode de vie normal ont connu la décadence ", explique-t-elle alors sous les applaudissements de la droite de l’époque.

 

La bigote y va même de sa définition anthropologique :

 

"Qu’est ce dont que l’homosexualité, sinon l’impossibilité à atteindre l’autre dans sa différence sexuelle ? Et qu’est-ce que l’impossibilité d’accepter la différence, sinon l’expression de l’exclusion." [1]

 

La bigote réécrit la table de lois et même l’Histoire en déclarant au site Atlantico : "Même notre devise : Liberté, Egalité, Fraternité expose des principes chrétiens." De la part de celle qui reconnait en Clovis le Père fondateur de notre Nation, bien davantage que les Révolutionnaires qui ont initié la loi de 1905, l’hostie est dure à avaler (et n’allez pas parler de pilule, hérétiques !).

 

Elle l’avait dit dans un numéro du "Nouvel Observateur" de novembre 1998 :  "je suis catholique avant d’être élue". Les lois du ciel sont, à ses yeux, supérieures à la loi des hommes. Pourtant, On envoie au bûcher de l’ostracisme les musulmans pour moins que çela dans l’arche de l’UMP. Mais la droite a les yeux de Chimène pour l’intégrisme chrétien, surtout s’il est tenté par l’autre Madone de la politique française, celle de St-Cloud.

 

C’est alors que, raisonnablement, Christine Boutin explique qu’en cas de duel PS/FN, elle laissera ses ouailles choisir, sans préceptes. Persuadée que les agneaux de Dieu ne se tromperont pas de pâtre. Mais de quel pâtre est-il question quand on sait par quel chemin elle a su s'aventurer ? Le Petit Chapelet rouge gardera son secret. En faisant la prière d’envoyer ses messagers à l’Assemblée pour y croiser le fer et éviter l’Apocalypse. Car, ne vous y trompez pas : quand, au printemps prochain, la loi sur le mariage gay sera discutée, la bigote ne sera pas très éloignée… le crucifix sur le cœur, le glaive à la main.

 

[1] Source : Caroline Fourest et Fiammetta Venner, "Les Anti-Pacs ou la dernière croisade homophobe".

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche