Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 18:53

1551774 3 8f8b la-senatrice-alima-boumediene-thiery-en-2010Pauvre Alima Boumediene-Thiery. Non contente de trainer derrière elle une odeur de soufre suite à quelques prises de position pour le moins suspectes, la sénatrice des Verts a trouvé le moyen d’illustrer les vœux d’Eva Joly, qui lors de son premier discours de la Présidentielle, affirmait être « pour la redistribution des richesses »,  en incarnant « La France des banlieues, des chômeurs, et des petits salaires », pour ainsi représenter « La France qui refuse de vivre sous le régime des privilèges. »… Dix jours plus tard, le site Atlantico publie en exclusivité, une demande de la Sénatrice auprès du Ministère de l’Education Nationale, suite au refus de l’admission de son fils dans un internat public, en se plaignant que ses revenus soient étrangement plus élevés que les plafonds des critères sociaux... et que sa réélection en septembre prochain soit aussi incertaine que ses futurs revenus par la même occasion !

 

Plus de 10000 euros par mois, dont une bonne moitié non fiscalisée, les transports payés par la République et  1500 euros de loyer (ou de crédit immobilier) ? Est-ce ainsi que les Verts voient la France des petits salaires, puisque Madame Boumediene-Thiery se plaint de ne pas satisfaire des critères sociaux qui permettent pourtant de ne venir en aide qu’aux personnes qui en ont réellement besoin ?

 

Mais le plus grave dans tout cela, c’est justement le manque d’éthique de cette sénatrice. Car quand on est un cadre et une élue d’un parti qui revendique la fin des privilèges, il est toujours surprenant de voir que cette femme ait cru bon d’utiliser un papier à l’entête du Sénat et qui rappelle sa position. Un citoyen lambda aurait-il pu bénéficier d’un réexamen d’un refus d’admission d’un internat public sur simple demande au Ministre lui-même. Certainement pas. Alors pourquoi la sénatrice Verte a cru bon de le faire au nom de son mandat ?

 

Quand on se souvient que Dominique Voynet avait fait fi du cumul des mandats pourtant prohibé par les statuts des Verts pour conquérir la mairie de Montreuil malgré son siège de sénatrice, on comprendra mieux comment chez certains il y a les principes et l’esprit des principes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stephie 22/07/2011 20:31


Merci pour cet article. Je lis toujours avec beaucoup d'intérêt ce que tu écris. Que dire en ce qui concerne le sujet que tu mentionnes. C'est écoeurant mais si peu étonnant.


Yves Delahaie 22/07/2011 20:57



Merci Stéphie ;o) J'avoue qu'à la lecture des dépêches concernant cette affaire, les bras m'en sont tombés. Et ça fait toujours plus mal quand ça vient des progressistes... M'enfin quand tu vois
les contradictions des Verts entre le laxisme en matière de respect des lois républicaines, leur faiblesse et autres accointances avec l'intégrisme, et leur éthique avec cette affaire ou encore
la légerté de Madame Voynet qui s'accomode des règles à sa guise, l'on sait à quoi s'en tenir... Bonnes vacances à toi ! Ressourçons-nous ! On en aura bien besoin !!!



Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche