Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 10:43

Cette fois-ci, c’en est trop. Le cacophonique duel opposant le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, à celle du Logement, Cécile Duflot, doit sceller le sort de ce gouvernement. « Doit », car à l’heure qu’il est, rien ne semble indiquer que Jean-Marc Ayrault rendrait la démission de son gouvernement. Pour autant, la situation ne peut plus durer.

Il ne s’agit plus ici d’un simple couac, d’une boutade, d’un dérapage ou je ne sais quel fiasco que le gouvernement s’évertue à décliner à l’envi depuis plusieurs mois. En déclarant que Manuel Valls mettait en péril « le pacte républicain », pour tenter de redorer son blason plus qu’écorné après le départ retentissant de Noël Mamère d’EELV et donner des gages de légitimité à sa participation au gouvernement, Cécile Duflot a commis l’irréparable.

Cécile Duflot a-t-elle pris conscience du sens de ces mots quand elle a lancé tel un pavé dans la mare « pacte républicain » ? A-t-elle pris conscience de ce que cette expression, pleine de majesté, impliquait ? Le pacte républicain, ce n’est pas seulement la fraternité comme l’angélique s’entête à le croire dans un parti qui n’aura décidément jamais rien compris aux valeurs françaises, en témoigne son obsessionnel penchant pour le multiculturalisme au détriment des valeurs universelles. Le pacte républicain c’est à la fois les trois piliers de notre devise, mais aussi la démocratie. Mais aussi l’école républicaine. Mais aussi la probité. Mais aussi la laïcité.

Faut-il alors rappeler à Cécile Duflot les liaisons dangereuses de son parti avec le communautarisme musulman ? Faut-il rappeler à Cécile Duflot, qu’à ce titre, les Verts ont refusé notamment de voter la loi sur les signes ostentatoires dans l’école publique de 2004 ? Faut-il rappeler à Cécile Duflot les trente années d’errance de Philippe Mérieu un des élus cadre d’EEV qui a détruit à grand coup de pédagogisme notre belle école républicaine qui avait mis la transmission des savoirs au cœur de l’éducation ? Faut-il rappeler à Cécile Duflot qu’une des élus Vert a été épinglée avec un compte en Suisse de 350000 euros, suspectés de provenir d’un blanchiment d’argent lié à la drogue ? Faut-il rappeler à Cécile Duflot que les Verts ont eu une sénatrice, Alima Boumediene-Thiery, qui non seulement appelait à un boycott illégal contre les produits israélien ou qui dénonçait un « lobby sioniste » qui sévirait en France mais avait en outre demandé des faveurs pour scolariser son fils dans un internat public, en se plaignant que ses revenus soient étrangement plus élevés que les plafonds des critères sociaux (10000 euros mensuels pour un sénateur !) et que sa réélection était incertaine et compromettait donc son avenir financier ?

Sont-ce là des comportements et des agissements conformes au « pacte républicain » ?

ayrault.jpg

Madame Duflot aurait sans doute dû nettoyer devant sa porte avant de jeter l’opprobre sur Manuel Valls. Certes ce dernier n’a certainement pas été très adroit sur la forme de ses déclarations. Mais comparer sa position, comme l’ont fait certains, à celle de Nicolas Sarkozy, l’homme de Ministère de l’identité nationale, du discours des frontières de Toulouse ou encore celui qui dissimule derrière le Buisson un panneau douane écrit en arabe dans son spot de campagne, il y a là une autre frontière qui a été plus que franchie.

Comment d’ailleurs Cécile Duflot peut-elle continuer de travailler et de collaborer dans un gouvernement dans lequel le numéro deux romprait avec le pacte républicain ? La Ministre du Logement pourrait-elle s’affranchir de pareilles valeurs ? Comment n’a-t-elle pas pu demander sa tête ou celle du Ministre de l’Intérieur pour trancher net ?

L’heure est grave. Alors que la France n’est toujours pas sortie de la crise, et que le Front national ne cesse de montrer les crocs à la veille d’une année électorale de tous les dangers, le gouvernement Ayrault n’a plus le choix. Il doit cesser de montrer ce spectacle indécent d’une équipe qui n’en est plus une depuis longtemps déjà. La synthèse à la Hollande, qui l’a vu composer un gouvernement qu’avec des socialistes et les Verts, a montré ses limites et surtout ses échecs.

En proposant un nouveau gouvernement, François Hollande enverrait un signal fort : celui d’avoir pris conscience des errements et de ses erreurs. Faute avouée à moitié pardonnée dit le proverbe. La sagesse doit l’emporter au risque de perdre bien plus qu’un ou deux scrutins…

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Editos média vox
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche