Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 20:24

Ça devient presque une habitude. Fâcheuse. Mais telle est la rude loi de la Vème République.

 

François Bayrou lors du Conseil National du MODEM, le 26 novembre à Paris (CHAMUSSY/SIPA)

François Bayrou lors du Conseil National du MoDem, le 26 novembre à Paris (CHAMUSSY/SIPA)

 

Aujourd’hui, "Paris-Match" en complicité avec l’IFOP publient une étude édifiante sur des projections de deuxième tour qui n’ont jamais été rendues publiques. Et pour cause : seuls François Hollande et Nicolas Sarkozy sont testés, d'où la question que l'IFOP a dû travestir pour l'occasion : "Des deux personnalités suivantes, laquelle préférez-vous ?"

 

Et le résultat pourra surprendre : François Bayrou battrait et Nicolas Sarkozy (61 contre 37 %, avec 2 % ne se prononçant pas) et François Hollande (51 contre 48 %, avec 1% ne se prononçant pas).

 

Une habitude disais-je, puisque déjà en 2007, Bayrou l’aurait emporté face à Ségolène Royal et le même Sarkozy. Plus dure est l’accession du premier tour. Mais quelle drôle d’élection en démocratie que celle qui voit le vainqueur du second tour perdre au premier…

 

Il y a quelques jours, déjà, Laurent Neumann, de "Marianne", avait vendu la mèche, sur la chaîne au public confidentiel, LCP, au détour d’un débat sur les forces en présence de la présidentielle :

 

Sondages second tour : Bayrou vainqueur dans... par buildfreedom

 

Pourquoi ces sondages ne sont-ils réservés qu’aux seuls QG ? Ne serait-ce pas le travail du journaliste que de dévoiler ce type d’information ? Le citoyen n’a-t-il pas le droit de savoir que François Bayrou est le SEUL candidat à pouvoir battre et François Hollande et Nicolas Sarkozy ? Et notamment qu’il serait capable de réussir là où Nicolas Sarkozy est certain d’échouer, à savoir de battre François Hollande ?

 

On comprend mieux pourquoi François Hollande s’adonne à une violente charge à l’encontre de François Bayrou dans le livre qui sort ce jour : "Cet intrépide chevalier de la petite escouade centriste", qui a "du panache", mais un "panache gris" : "Son programme est un anti-programme. Comme si ne rien promettre résumait une politique. En le lisant, je suis saisi par la peur du vide. (…) Se refusant de définir sa majorité, il n'en trouvera aucune."

 

Aimable, n’est-il pas ?

 

Hollande sur un marché à Paris, le 19 février 2012 (FRED DUFOUR/SIPA).

Hollande sur un marché à Paris, le 19 février 2012 (FRED DUFOUR/SIPA)

 

Pas de quoi être surpris pourtant. La vérité est que François Hollande a peur. Et de la même manière qu’il avait été décidé de durcir le ton, le candidat PS y est allé de la plume. Une saillie peu naturelle à en juger certains qui estiment en outre qu’elle sort à contretemps. Le même François Hollande qui dénonçait il y a peu "les attaques, la falsification, la caricature". Autre candidat, autre mœurs ? Anosognosie, mal corrézien ?

 

Le changement, c’est aussi d’une seconde à l’autre avec François Hollande… 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche