Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 08:12

C’est fait. Depuis minuit, la Croatie a rejoint l’Union Européenne, devenant le 28ème pays à l’intégrer. D’une manière symbolique, le panneau « douane » qui la reliait à la Slovénie a été enlevé pour rendre plus concret la libre circulation.

Je me refuse ici à broyer du noir, à expliquer que cette intégration, tardive, tombe mal pour une Union en pleine Crise, alors que la Croatie vient apporter son lot de mauvaises nouvelles, avec un chômage à 20%, son PIB à 39% en dessous de la moyenne européenne, ou encore la corruption qui gangrène le pays. Il y a trop eu en 2013 d’affaires, de catastrophes et de mauvais sentiments pour s’apitoyer de pareille façon. 

croatie.jpg

Et quel meilleur signe envoyé à l’Europe que celui d’accueillir comme il se doit un nouveau pays ? Carrefour de culture entre l’empire romain et ottoman, la Croatie a connu une Histoire tumultueuse. Il ne faut pas oublier qu’il y a encore vingt ans, le pays était en guerre alors que la Serbie tentait de préserver coûte que coûte de ce qui restait de cette incongruité qu’était la Yougoslavie.

Aujourd’hui encore, les terres croates sèchent ses cicatrices, entre ces champs délaissés au bord des routes où on vous interdit de vous arrêter faute d’avoir encore tout déminé, et ces façades de Sibenik ou de Zadar, lézardées, et surtout encore marquées par les impacts des balles.

Des cimetières regorgent de tombes faites à la hâte dans les années 90, alors qu’au même moment, les touristes allemands continuaient, comme si de rien n’était, d’aller en vacances au bord de l’Adriatique, devenue en quelques décennies leur côte d’Azur.

C’est parce que l’Europe a été pensée, à l’origine, pour panser justement les plaies de la guerre, pour refermer deux des chapitres les plus sombres de son Histoire que l’intégration de la Croatie, aujourd’hui, en 2013, prend tout son sens.

L’arrivée d’une nouvelle nation dans l’Union européenne n’est pas nécessairement synonyme de dette supplémentaire, comme certains aiment le radoter. C’est aussi l’occasion d’être encore et toujours plus fort face à un marché mondialisé dans lequel l’Union fait nécessairement la force, ou plus exactement dans lequel la désunion fait nécessairement la la faiblesse, et à long terme la disparition. Chef de la délégation de l’Union européenne (UE) en Croatie, Paul Vandoren qui explique pourtant dans « Le Monde » que la Croatie sera assurément « un des pays à problème », au même titre que la Grèce, est très clair quand on lui demande si elle n’aurait pas dû intégrer l’Union Européenne :

« Je pense au contraire que c’est une bonne chose, et qu’il n’y avait pas d’alternative pour la Croatie. Que pourrait-elle faire sans l’UE ? Comment pourrait-elle se défendre ? En 2004, quand elle a commencé son parcours d’adhésion, la Croatie allait mieux, c’est vrai, et l’Europe aussi. Faudrait-il aujourd’hui laisser le malade en dehors de la maison, sous prétexte qu’il est souffrant ? Certainement pas. »

L’Europe ne doit pas oublier ses idéaux : au-delà du grand marché économique qui l’a devancée (et qui a malheureusement provoqué le deuil d’une « Europe politique » pour longtemps), elle reste un symbole, observé et respecté fait de paix et de solidarité.

Václav Havel, avait eu cette phrase savoureuse qui résume à la perfection la situation, et qu’a exhumée un journaliste croate : « L’Europe ne se résume pas au prix d’un sac de pommes de terre ».

Et c’est parce que nos valeurs ne sont pas seulement à apprécier l’aune des cours de la bourse et des marchés qu’il convient, sans angélisme mais avec sincérité, de souhaiter à la Croatie la bienvenue chez elle, en Europe.

 

Publié sur Médiavox, le 1er juillet 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Editos média vox
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche