Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 19:11

 

Suite à l’article de l’hérétique sur les femmes voilées qui s’épanchent dans rue89, j’ai répondu en expliquant que ce n’est pas en insultant et en amalgamant que l’on combattait l’intégrisme mais en faisant preuve de pédagogie. Las, l’Hérétique persiste dans l’erreur dans un nouveau papier. Une lettre ouverte s’impose :


César,

Il y aurait tant à dire. Ce n'est pas parce que tu t'attaques au voile que je t'ai surpris en flagrant délit d'amalgame. C'est quand tu as généralisé sur l'Islam dans son ensemble en mettant tout le monde dans le même panier et en prenant les visées politiques de conquête du monde des islamistes pour une quête de l'islam tout court, que je t'ai dit stop.

C'est quand tu as insulté ses femmes, qui sont d'ailleurs tout sauf idiotes, et qui bien au contraire sont complètement conscientes d'utiliser un double discours pour justifier des théories intégristes, que tu t'es fourvoyé.

Par ailleurs, tu te trompes si tu crois que l'islam traite moins bien la femme que les deux autres religions. Il y a deux aspects à voir : ce que disent les textes, et ce qu'en interprètent les fondamentalistes. Et dans les deux cas, qu'il s'agisse de l'islam, du judaïsme et du christianisme, les femmes sont les laissées pour compte, sous la domination de l'homme. Relis les textes cher ami.

Tu me réponds par ailleurs que l'intégrisme catholique est minoritaire. Parce que tu penses que l'intégrisme musulman est majoritaire ? Ridicule, grotesque, fallaicieux ! 

Je te reproche de généraliser les pratiques des fondamentalistes sur l'islam de France dans son ensemble. Et sans doute ne l'assumes-tu pas c'est que tu le veuilles ou non la rhétorique de Riposte laïque, des identitaires et du Front National.

Tu crois t'attaquer à l'intégrisme mais tout dans ton argumentation fait l'amalgame.

Je suis désolé mais sur ce sujet tu n'es ni fin, ni pertinent. Ton avis ne dépasse pas le pilier de comptoir. Et c'est un crève-coeur de te voir obstiné dans l'erreur et que moi, j'aie à te dire ça...

Ton discours n'est pas "virulent" : il est grossier. Dans tous les sens du terme. Il ruine le travail sur le terrain de tous les musulmans laïques qui réprouvent cette vision archaïque de l'islam. Et tu participes à faire croire que le vrai islam c'est celui-là, celui des fondamentalistes qui semblent dominer et qui ne semblent pas être soluble dans la République. Tes propos sont graves. Très graves. Zemmour et Ménard sont EXACTEMENT dans ta lignée.

On peut défendre une ligne laïque, voire ultra laïque comme je le fais et ne pas être en accord avec Riposte laïque. Je suis désolé.

Et juste en passant, toi qui adores Bayrou pour ne lui trouver aucun défaut ou presque, je peux t'assurer que le Béarnais ne goûterait guère tes propos.

Et comme d'autres, je suis très choqué qu'un des nôtres puissent en assumer de tels sur une question si importante et qui nécessite un peu plus de doigté que les approximations que tu confirmes et signes.

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 13:56

5963722126_dcdabe6945.jpgL'hérétique est très connu de la blogosphère et tout particulièrement des militants MoDem. Son blog est un des plus influents depuis 5 ans, et nos plumes se croisent souvent, pour des débats toujours plus passionnants. Nous n'avons pas la prétention d'être en accord sur tout, mais de débattre sur tout, y compris sur nos désaccords. Même si nous préférons ne pas toujours avoir à le faire sur la place publique, cela s'entend.

 

Pour autant, puis-je rester muet après son billet de mercredi soir intitulé : « Tu trouves pas de boulot parce que t'es voilée ? C'est bien fait pour ta gueule ! » ? Je ne le crois pas.

 

J'ai bien essayé de le contacter en privé pour lui faire part de mon effarement. Mais rien n'y fit. « pas d'état d'âme » m'a-t-il répondu en substance. Alors je prends la plume et je conteste. Parce que même quand ses propres amis sont en dérive, il faut le leur dire. Parce que cela ne remet pas en cause la confiance que je lui accorde sur bien d'autres domaines. Mais aussi et surtout parce que nous défendons les mêmes couleurs, et que je supporterais pas d'être assimilé à ses propos, ou pire,d'être accusé de m'être tu. Insupportable à mes yeux.

 

Le billet évoque les témoignages croissants des femmes voilées qui se plaignent notamment de la loi qui interdit aux nourrices d'exercer avec le voile. L'Hérétique n'y va pas avec le dos de la cuiller pour évoquer ces femmes et leur pratique : "couinements de femmes", "plutôt crever que d'engager une baby-sitter voilée", "quelques bons caillasses dans la gueule", "entre ses sales pattes", l'islam "prétend dominer religieusement la planète", "je ferai encore moins confiance à un barbu (…) on ne sait jamais trop ce qui peut leur passer par la tête, à ces gens-là"... Non, vous n'êtes pas sur un billet de fdesouche mais bien sur le blog d'un démocrate. Les bras m'en tombent.

 

Il ne faudrait pas se méprendre : j'ai toujours condamné sans états d'âme l'intégrisme, tous les intégrismes quels qu'ils soient et ici même dans les colonnes virtuelles du Plus. J'ai pris la plume, et plus d'une fois, pour dénoncer les fous de Dieu qui avait commis un attentat envers Charlie Hebdo, jusqu'à me faire taxer d'islamophobie et me faire menacer. J'ai expliqué comment notre école républicaine fonctionnait parfois avec une laïcité à deux vitesses. J'ai aussi montré comment le FN était laïque... si Jésus le voulait bien. J'ai fait de Christine Boutin, la Bigote qui radote, un personnage fétiche qui est au Plus ce que Martine est à la littérature de jeunesse, en dénonçant systématiquement ses délires intégristes quand ses croyances animent dangereusement sa conscience de femme politique. Bien avant, j'avais dénoncé que l'on médiatise des statistiques sur les délits antisémites au mépris de la loi française qui interdit le classement selon les religions ou les appartenances ethniques...

 

5424843997_223f5630df.jpgMon combat contre les intégrismes est sans relâche. Sans concession. Pourquoi ? Parce que la République ne peut se permettre de laisser la moindre ouverture à ceux qui instrumentalisent la religion à des fins politiques. La porte ne doit pas être entrouverte : elle doit être fermée à double tour. De la même manière, j'ai très sévèrement condamné, et ce à de nombreuses reprises, l'attitude de certains cadres Verts qui jouaient les idiots utiles pour l'UOIF ou ses disciples.

 

Pour autant, il faut condamner l'intégrisme comme on combat le Front national : par la force des arguments. Par la pédagogie. Par la raison. Certainement pas par l'insulte, l'ostracisme et l'amalgame.

 

Et de la même manière qu'il est improductif de défiler dans la rue contre le FN en beuglant "F comme fasciste ou N comme nazi", on ne combat pas l'intégrisme musulman en le confondant avec l'islam.

 

Ce sujet est trop grave. Je suis d'accord avec l'Hérétique sur l’hypocrisie de ces femmes qui témoignent à mots découverts : leurs arguments sont purement cosmétiques et défendent en réalité une idéologie fâcheuse (si ce n'est davantage) qui maquille une matrice qui est celle des salafistes, des Frères Musulmans et des islamistes de tout poils. Loin de moi l'idée d’édulcorer leur insupportable tendance à brandir les Droits de l'Homme quand ça les arrange alors que certains cautionnent la lapidation, ou encore la condamnation des homosexuels. Mais les insultes effacent le fond qui méritait d'être dénoncé et fait le jeu de ceux qui font du combat contre l'islam un choc des civilisations. Condamner avec de tels mots revient à faire le jeu du Front National, de fdesouche, ou de tous les nauséabonds animés par le racisme et la xénophobie.

 

6021566565_faf20f9a54.jpgD'autant que l'Hérétique ne s'arrête pas là : il amalgame "islamisme" et "islam" avec des condamnations péremptoires et dont la généralisation est dangereuse : "j'entends souvent des Musulmans se plaindre du rejet dont l'islam est l'objet en France : plutôt que de s'en prendre sans cesse à l'intolérance française (…) ils devraient se demander pourquoi nous en sommes là", "l'islam a changé en cette fin de XXème siècle : il prétend dominer religieusement la planète", "aucune autre religion ne porte une telle... 'croix'"...

 

Quelle différence voit-on avec ceux qui disent que le monde est dominé par des lobbys sionistes ou juifs ? Personnellement, je trouve que les deux pensées exprimées participent du même fiel et qu'elles distillent le même poison. Et ce d'autant plus qu'à chaque fois, l'on stigmatise une religion, au lieu de condamner un intégrisme, que dis-je TOUS les intégrismes. Aucun ne peut se targuer de dominer un autre : ils sont toutes aussi ineptes et dangereux dans leurs concepts et les moyens mis en œuvre pour parvenir à leur fin.

 

Mais plus triste encore : comment peut-on prétendre que la majorité des musulmans de France partagent cette vision instrumentalisée de la religion ? Combien de croyants laïques sont profondément heurtés de voir que le CFCM réserve un tiers de ses sièges à l'UOIF quand ils représentent tellement moins en réalité ? Que fait-on des Mohammed Sifaoui ou des Hassen Choulghami qui n'ont de cesse, jour après jour, de lutter et condamner cette manipulation qui consiste à faire croire que la majorité des musulmans sont pour la charia ?

 

Les Zemmour, Ménard, et Cie doivent se frotter les mains : leur venin se distille à merveille dans les pensées. Ce n'est certainement pas comme cela que l'on endiguera sereinement l'intégrisme et il n'y a au contraire par pire poison pour le nourrir que le billet commis par mon camarade...

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 20:11

003 - julliardVingt-neuf ans et Vingt ans. Deux périodes que l’on peut regarder aujourd’hui avec effarement, surtout quand on n’est pas né avant elles. Surtout quand on est citoyen français.


Cela fait vingt-neuf ans, seulement, que la France, par la grâce de Badinter, lui-même père de l’abolition de la peine de mort, a cessé de pénaliser l’homosexualité. Et cela fait vingt ans que l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, a cessé de la ranger parmi les maladies mentales.

Rendez-vous compte ce que représentent deux et trois décennies sur l’échelle de l’Humanité ! Ce je ne sais quoi de dérisoire qui fait pourtant toute la différence. 


De Stonewall à l’Europride parisienne de 1997 qui accueillit pas moins de 300.000 personnes, de la bataille du PACS au mariage de pacotille de Bègles, du coming out d’Ellen Degeneres aux révélations de Jean-Luc Romero, les dernières années sont allées à une vitesse… folle ! Incroyable accélération du temps qui compense les années de placard, de l’ombre et du non-dit.

La société vit avec son temps serait-on tenté de dire. La télévision en particulier et les médias en général ont participé à la normalisation. Sans éviter les clichés bien évidemment.


Pour autant, la politique, ou plutôt les politiques, ceux qui sont censés représenter les citoyens semblent étrangers à la chose. Tranchant pour les autres. Et non pas pour eux.


Combien en effet de personnalités politiques ont-elles révélées leur homosexualité officiellement ? Elles se comptent, en France, à la réalité, sur les doigts de la main. Et encore faut-il remarquer que seuls les hommes semblent concernés. Et les rares allusions saphiques sont réservées à des rumeurs à des fins obscènes. Bêtise quand tu nous tiens !

Cette semaine, le dernier numéro de Têtu s’intéresse au phénomène. Plus que la mise en lumière de ces hommes, car encore une fois, il n’est question que d’hommes, qui ont décidé de vivre leur homosexualité sans tabou, ni ostentation par ailleurs, l’article accouche de deux surprenantes informations.

004 - julliardEt pas d’où l’on pouvait l’attendre. Il ne s’agit ni d’une révélation faisant suite à celle de Meynard, de Romero ou de Karouchi. Ni même du témoignage de Roselyne Bachelot qui après l’affaire du PACS et la chasse aux sorcières dont elle fut victime après le rejet du projet de loi sur le mariage gay, annoncerait soudain qu’elle quitte l’UMP…

Mais de Benjamin Lancar ! L’initiateur du Lip Dub UMP. Le béotien dont on raille les maladresses. Le Président des Jeunes Pop si contesté lors de sa réélection.


Pour autant, le jeune homme détonne dans l’article de Têtu, dans un parti réputé pour son conservatisme diront les plus sobres, son côté "réac" oseront les pourfendeurs : "Je suis favorable au mariage à l’ouverture du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels". D’aucuns remarqueront la tournure choisir, un rien déviante d’une position plus affirmée "l’ouverture"… Il n’empêche : la ligne défendue est suffisamment rare à droite pour être relevée. 

Et le jeune conseiller régional d’Ile-de-France d’aller plus loin, quitte à fâcher les fâcheux qui approcheraient trop les fachos en l’esprit, et à donner des noms en pâture : "Je regrette que le courant conservateur ait prévalu et je souhaiterais que l’UMP condamne plus fermement les derniers dérapages. Vanneste n’a plus sa place chez nous. Et arrêtons de croire, à droite, que le mariage homo fera perdre des voix."


Etonnant chant discordant dans un concert dominé récemment par une Droite populaire dont les influences ont de quoi inquiéter à en croire, dans le même article Olivier Dussopt, Député-maire PS d’Annonay en Ardèche, qui évoquait les questions sur le bioéthique :

"A l’Assemblée, on sait qu’il y a les lobbys religieux qui agissent. Mais jusqu’au texte sur la bioéthique, je ne m’étais jamais confronté à eux. Tous les députés ont été inondés de leurs documents. Et ceux qui soutenaient des thèses réactionnaires ont été habiles :  ils n’utilisaient pas des arguments religieux explicites, mais, dans leurs interventions, on retrouvait exactement au mot près les argumentaires diffusés par les dignitaires religieux et des associations catholiques".

La Droite serait-elle sur le point de virer sa cuti ? L’avenir nous le dira.


005 - julliardLa gauche a, elle moins de souci avec le sujet. S’il n’avait qu’elle le mariage gay aurait été voté. Pour autant, les coming-out ne font pas plus légion à gauche qu’à droite. Et à l’exception notable de Bertrand Delanoë,  peu de personnalités politiques se sont osés à l’évoquer.


Voilà pourquoi, la révélation de Bruno Julliard fait office de coup de tonnerre. Connu après son opposition farouche au CPE, le jeune homme était devenu l’adjoint au maire de Paris et avait accepté de devenir secrétaire national du PS. Deux mandats d’exception pour un homme de trente ans qui ne s’est encore jamais risqué au suffrage universel direct (en dehors de la liste municipale qu’il a intégrée à Paris en 2008). Des postes convoités et une carrière en construction.


Autant de bonnes raisons de rester terré dans l’ombre concernant sa vie privée. Jusqu’à ce que Têtu ne le sollicite : "Je réponds à la question quand on me ma pose, donc j’y réponds : oui je suis homosexuel."

On pourra toujours se poser la question du pourquoi et surtout pourquoi maintenant. Certains défendent la thèse que la vie privée doit le rester et que les pans de l’existence doivent être cloisonnés.


Mais comme le rappelle Ian Brossat, Président du groupe communiste au Conseil de Paris, dans Têtu : "L’argument que l’on doit sanctuariser la vie privée, quand on est homo, est une forme d’échappatoire et de petite lâcheté. Généralement, un élu informe ses électeurs qu’il est marié ou qu’il a des enfants. Dans cette situation, l’hétérosexualité relèverait de la vie publique et l’homosexualité de la vie privée ? C’est absurde."


Et puis, n’est-ce pas faire un pas de plus vers la normalisation que de considérer que même les politiques n’ont plus peur à présent de se dévoiler ? Dès lors qu’ils s’épanouissent, n’ont-ils pas envie de montrer à tous ceux qui n’osent pas encore, qu’être gay en 2011 en France n’est plus une tare sur le plan social ?


C’est sans doute pour toutes ces raisons que Bruno Julliard explique : "Pour la qualité du débat politique, les questions de la vie privée doivent rester fans le cadre de la vie privée, mais là je fais une entorse à ce principe car je pense que ça peut être bien pour des jeunes d’avoir des exemples de parcours de vie positifs".


Il est d’ailleurs rassurant qu’il n’ait pas souhaité s’étendre davantage à La Rochelle sur le sujet… et toujours regrettable que certains médias n’aient toujours pas la maturité pour le comprendre au point d’en faire des titres…


La décision de Bruno Julliard est en tous les cas exemplaire. Faite de simplicité. Mais aussi de nécessité, il l’a bien compris, à une période où la société semble être prête à franchir le pas. Il faudra toujours des courageux. Pour aller au front. Et puis ce sera toujours mieux que de laisser vivre, dans les bas-fonds, des rumeurs.

Jusqu’au jour où chacun, naturellement, répondra spontanément à un nouveau coming-out : la belle affaire !

Publié dans le Plus Nouvel Obs, le 28 aout 2011.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 19:32

plumeStakhanoviste je fus… en jachère je devins. L’actualité, accablante, a beau égrainer ses macabres nouvelles, ses funestes perspectives, ses morbides messages, ma plume s’assèche. Je ne comprends pas. Je ne comprends plus.

Je ne comprends plus cette Europe, qui a tant tardé à voter un plan d’urgence. La fraternité n’est apparemment pas la devise de Bruxelles. Sa seule devise : l’Euro. Et chacun pour soi.

Je ne comprends pas comment Papandréou puisse encore tenir la barre de la Grèce après avoir corrompu à ce point les finances publiques tout en dissimulant l’ampleur de la catastrophe et mentant sur le déficit.

Je ne comprends pas comment les inopportunément dénommés progressistes de l’Europe, Gauche et centre réunis, peuvent à ce point enchaîner les défaites électorales comme des perles, quand les Conservateurs en place excellent dans leur incapacité à résister à la crise. Certains évoqueront les Régionales françaises. La belle affaire. Faute d’opposants, il y a peu de gloire à ramasser les lauriers. Rappelons qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Je ne comprends plus les journalistes et les politiques qui jouent au boomerang de la rigueur. Rhétorique, tic, tic. Vaine glose dont tout le monde se moque éperdument.

Je ne comprends plus la presse française, arrogante, qui n’accepte plus la moindre remise en question au nom de la liberté de la presse. Cela signifie-t-il pour autant qu’elle n’a aucun compte à rendre ? A quand une Institution morale sur les lignes éditoriales ? Aie, ouille ! Je me sens déjà flagellé et accusé de fascisme et de censure. Pourtant la crise… de la presse est grave. Le « off » est devenu sa substantifique moelle. Sa matière principale et  préférée. Coefficient le plus élevé. Anicroches, rumeurs et vie privée s’invitent en manchettes et titres de JT. Hommage revisité à Fabius à propos de sa joute sur Ségolène Royal : ce n’est plus « voici le journal, mais le journal c’est Voici : »

Je ne comprends pas ce Gouvernement qui de déconvenues en débandades tente de garder le Cap à coups de méthode Coué. Leur discours est aussi éloigné de la vérité que le mensonge. Sophistes de pacotille. Moutons de Sarkurge qui souffle à tous vents ce qu’il faut penser. Ce qu’il faut dire. Ce qu’il faut taire. Le cap. Garder le Cap. Ou gagner près du Cap. Pour aguicher les courbes et les marchés. Rien de telle qu’une victoire en Coupe du Monde pour occulter les vraies difficultés. Seul problème : il est une coutume en France de mal gérer les équipes. Las qu’elles soient faites de footeux ou de Ministres, la mayonnaise ne prend pas. La faute à pas de chance. Ce n’est pas bien grave. Tant que l’on réunit plus de 30% de voix au 1er tour, on peut regarder tranquillement l’horizon.

Et que dire de Martine Aubry, que je ne comprends plus non plus. Elle qui envisageait le report de la retraite à 62 ans, s’emmêle dans son argumentation, et prétend qu’on l’a mal comprise. Et la Secrétaire du PS de se corrompre en déclinant le programme du NPA pour résoudre l’équation. Jusqu’à maintenant, la PS n’avait pas d’idées ? Aujourd’hui il pique celle des autres en proclamant haut et fort qu’il a peur qu’on les lui pique. Pique et pique et collé gram. La gauche a beau être un adulte par l’âge, elle n’en demeure pas moins infantile. Pétrie de bêtise. Triste, triste.

 

Alors pourquoi ma plume s’assèche-t-elle  et s’épuise-t-elle, quand notre monde pourrait lui donner des envies de se vider, sans s’épuiser sur le papier ? Pourquoi  s’est-elle imposée une jachère, une chaos quand il faut plus que jamais trouver des solutions aux problèmes insolubles qui nous sont posés ? Sans doute s’est-elle épuisée, abîmée, naufrage programmé. Sans doute qu’à force de crier d’expliquer, et de faire la pédagogie, sans être entendu, écouté et respecté, la force n’est plus. Avec le Mouvement Démocrate, nous n’avons de cesse de dénoncer et de proposer une autre manière de vivre et de gouverner. Mais les journalistes ont décrété que l’on n’était pas lisible. Et les Français ont suivi. Certes, nous avons certainement commis des erreurs. Mais l’ampleur de l’échec est-il proportionnel à la sincérité et à la véracité de nos propositions ? Notre probité est-elle pour autant remise en cause ? C’est lasse que ma plume s’est remise à dissimuler de l’encre sur le papier aujourd’hui. Retrouvera-t-elle autant que mon esprit suffisamment de courage pour repartir au combat ? je veux y croire. Mais seul le temps parlera. Pour moi.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 20:20

Nul besoin de le rappeler les professeurs deviennent la dernière roue du carrosse, le paillasson de l’Education nationale sur lequel on s’essuie pour nettoyer les pompes que l’on a dégueulassées soi-même. Responsables de tous les maux, ils deviennent la cible privilégiée de tout à chacun : Ils notent trop sévèrement, pas assez, ne maîtrisent pas leur classe, font montre d’autoritarisme, ne travaillent que 18 heures, ne pensent qu’aux défavorisés, ne privilégient que ceux qui savent, manquent d’adaptation… Bla bla bla bla bla…

Nous sommes devenus en somme le dindon de la farce. Ce n’est pas un scoop. Mon blog depuis 18 mois regorgent de papiers sur le sujet.

Mais la question est de savoir d’où vient cette désacralisation du professeur ? Quel être maléfique a porté sur nous un tel opprobre, pour que l’on soit tel un pestiféré marqué jusqu’à la nuit des temps ?

Et j’ai trouvé la réponse. En regardant… 7 à la maison.

Alors renseignons les plus incultes (sic) d’entre nous. 7 à la maison est une série américaine, de la plus caricaturale qui soit : une famille protestante, avec un père pasteur, une tripotée de gosses qui font plus de conneries à eux tous en deux semaines que l’Iran en 10 ans, mais qui par le prêche moralisateur et la voie rédemptrice admet ses erreurs, retourne dans le droit chemin, avec un baiser sur le front et une musique aux saveurs de charlotte aux fraises en option. Tout un programme !

Il exhale une odeur de bons sentiments propre à gerber comme aux bons souvenirs du sirop rose que l’on prenait étant petit.

Perdu dans l’immensité de l’inertie de l’Education nationale, j’arrive chez moi, et corrige quelques vagues simulacres de copies et me branche sur TF1, histoire d’être à niveau pour corriger et de ne pas passer pour un tortionnaire cynique réac. Je tombe sur 7 à la maison. Ma capacité de jugement ayant été entamée par les onomatopées et autres beuglements entendus toute la journée en guise de réponse, je regarde la chose.

La plus jeune des filles(enfin là sur la photo, elle a un peu grandi, hein !!) pleure à chaudes larmes car sa maitresse l’a insultée. Sa mère s’en inquiète. Et la cadette de répondre que suite à une de ses réponses la professeur avait dit qu’elle était stupide.

Après des palabres interminables, l’on apprend que le professeur a dit que sa remarque était stupide.

Et il s’en suit tout un discours sur le fait que la petite l’est trop pour comprendre la différence entre « je suis stupide » et « ma réponse est stupide »…

Au final, une horde de parents déboule dans la classe et humilient en plein cours le prof. La gamine a la banane jusqu’aux oreilles. L’horrible professeur est ridiculisée, humiliée et rabaissée plus bas que terre devant tout le monde. Ouf, l’honneur est sauf. Entre temps, cette professionnelle de l’enseignement a perdu tout honneur, crédibilité et autorité sur la classe. L’enfant et l’élève roi triomphent ! Youpi. L’épisode est terminé.

Alors si vous vous demandez un jour d’où vient cette désacralisation du métier de professeur, ce manque de respect, cette dégénérescence du système, ne cherchez pas bien loin : il suffit de regarder TF1, vitrine de la société américaine.

Alors permettez-moi d’exiger, comme on le fait pour la santé sur les paquets de cigarettes, ou pour les pubs qui vantent les mérites d’un produit sucré ou salé, la remarque « Attention, cette série peut tuer la société européenne » durant toute la durée de l’épisode…

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 21:31

Extrait anthologique de Vanessa, la future agrégée de Lettres classiques made in Secret Story !

« C’est vrai qu’ça fait du bien de pouvoir lui rparler normalement sans qu’y ait des tensions, sans qu’y fasse la gueule et qu’y pense tout des choses n’importe comment quoi donc heu… on a mis au point enfin j’ai mis au point ce que je pensais et j’lui ai dit qu’il fallait pas qu’il croive que si je l’ai nominé c’était que j’voulais qui dégage. Au contraire. Que j’voulias vraiment justement qu’c’est lui qui rerentre dans la maison vendredi et que ben j’voulais que c’est Jonathan qui partait. »

Source : http://www.youtube.com/watch?v=0TWI0C3DADc&feature=related

Enigme : A raison de 1 point par faute lexicale et 2 points par faute de grammaire, combien obtient Vanessa sur cette courte allocution ?

Ben… zéro !

Mais bon rassurez vous ! Avec les ajustements de l’Education Nationale (vie scolaire, bienveillance des correcteurs, consignes de corrections, menaces du Rectorat et j’en passe…) Vanessa obtiendrait le brevet des collèges… haut la main !!!

Partager cet article
Repost0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 15:46

Le grand jour est arrivé. 4987 visiteurs uniques ont déjà lu mon blog depuis le 7 avril 2008. 5000 visiteurs bientôt qui auront lu humeurs, réflexions, coups de gueule, sauce à l’orange 




Alors qui sera mon 5000ème ? Qu’on se le dise, j’ai toujours refusé d’utiliser des stratagèmes pour faire doper l’audience. Jamais je n’ai écrit dans ces colonnes les noms qui font buzzer. Jamais il ne fut question de sexe, de salope, de Britney Spears (aucun lien), de Paris Hilton… Je ne suis pas de ceux qui utilisent les buzz pour parader ensuite ; donc non il ne sera nulle question non plus de David Beckham, de Laurence Ferrari, ou de Dany Boon. Ce serait trop simple de les nommer, d’être répertorié et de voir le nombre de visiteurs s’envoler. Alors je ne le ferai pas.

Merci à vous… un point c’est tout :o)

PS : A ceux qui trouverait que mon billet manie la chèvre et le chou en dopant artificiellement l’audimat tout en dénonçant une pratique courante, je tiens à vous informer que vous faîtes fausse route. Ce billet, hautement pédagogique, n’a d’autre vocation que d’expliquer ce qu’est la prétérition. C’est une leçon de langue, tout au plus.

PS2 : J’annonce à tous qu’il m’est impossible de savoir qui réellement sera le 5000ème visiteur de mon blog et qu’il serait vain d’en attendre mont et merveilles. Recevez tout de même toute ma considération démocrate.

PS3 (de loin la meilleure pour les amateurs !) : Pour donner enfin un peu de sérieux à mon billet, sachez tout de même qu’un récent sondage donne François Bayrou comme seul homme politique à recevoir plus d’opinions favorables que de défavorables devant Aubry et Sarkozy. Et que 37% des interrogés se verraient éventuellement voter pour lui au 1er tour d’une Présidentielle contre 39 pour Sarkozy et 28 pour Royal… Les voilà les chiffres de la joie !

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 19:02

A partir d’aujourd’hui, le site et le blog fonctionneront de pair.

Le site permettra alors de rejoindre les dossiers et d’accéder directement aux articles par thème. Il permettra aussi d’y mettre des informations sur le Mouvement Démocrate et d’y ouvrir des dossiers.

Bon surf ;o)

www.lesnouveauxdemocrates.fr

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:46

Le site des Nouveaux démocrates est ouvert.

D’ici quelques heures, tous les articles ici compilés seront à disposition, classés par rubrique (si, si !!!).

A vous de cliquer :o)

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 20:10

Ca y est. Le nom de domaine est réservé !

http://www.lesnouveauxdemocrates.fr/

Dans l’attente de la « propagation » (les spécialistes apprécieront), qui doit durer plus ou moins 24 heures, le nouveau site est en construction.

Un aperçu de son design…


Et un premier article qui sera évidemment consacré à l’élection de Barack Obama.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche