Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 20:47

C’est ma principale qui m’a fait cette confidence. Enfin pas tout à fait puisque ses propos ont été « attention à ce que vous dites, vous glissez dangereusement vers le réac. Je suis inquiète pour l'avenir.».

Alors c’en est fait, à 32 ans, il ne m’aura fallu que 8 rentrées pour glisser dans la case maudite des profs réac. Moi qui avais taxé certains de mes collègues d’une expérience certaine d’un tel qualificatif par le passé, je suis surpris d’atteindre aussi rapidement l’objectif.

Définition du dictionnaire : réac’, diminutif de réactionnaire » et qui qualifie une attitude conservatrice, et qui s’oppose au progrès.

Quiconque me connaît ou parcourt les pages de mon blog depuis quelques mois maintenant doit se gausser à lire que je suis réac’.

Alors, la question est de savoir ce que l’on entend par le mot « progrès ». Selon ma principale, le progrès c’est :

Ouvrir le dialogue en disant en plein conseil, alors que l’ensemble des professeurs est d’accord à l’unanimité pour donner des ENCOURAGEMENTS, qu’elle donnera des FELICITATIONS et que c’est elle qui décide car c’est elle le chef d’établissement.

Le progrès, c’est aussi de considérer que la note de vie scolaire (moyenne de l’établissement 18/20) doit peser dans les délibérations le même poids que la moyenne de français ou d’anglais.

Le progrès, c’est aussi de dire qu’il est normal de tenir compte des matières qui ne seront plus enseignées l’année suivante au lycée pour décider d’une orientation en seconde générale.

Le progrès, c’est d’arrondir les moyennes au demi point supérieur dans chaque matière puis entre les matières elles-mêmes de manière à ce qu’un élève qui a 13,23 obtienne 14 en fin de compte (heureusement, elle a décidé d’être « réac’ » en corrigeant le logiciel et en arrondissant au dixième supérieur ! Il est des progrès trop… progressiste !)

Le progrès c’est de dire à un enseignant « vous m’emmerdez pour une histoire d’encouragement ; vous me faites tous chier là ! » tout en précisant dans la phrase suivante « vous me saoulez ». Oui car le progrès se doit d’être formulé dans une parole crue et franche pour être compréhensible de tous…

Le progrès c’est de ne pas dire qu’un élève n’a pas « les requis en compétence linguistique d’un élève de CM2 » car c’est méprisant. Attention, dire qu’il ne sait rien faire en tout aussi condamné (mais là c’est plus normal). Non, il convient, quand on est partisan du progrès, de dire : « qu’a donc fait de mal le prof pour expliquer cette note »

Le progrès c’est au fond de dire qu’il n’y a pas de mauvais élèves, mais que des mauvais profs.

Alors vous comprendrez que dans ces conditions, je vous le confesse : je suis un réac’. C’est grave Docteur Bayrou ?

Mauvaise nouvelle pour les « vrais » partisans du progrès dont je fais partie : les pédagogoles sont tenaces et tiennent la barre. Le niveau scolaire de nos futures têtes bondes n’est pas prêt de montrer autre chose que la pâle figure qu’il présente années après années.

Repost 0
Published by Snoopyves - dans De l'éducation
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 21:56

Durant l’émission A vous de juger, Jean-François Copé n’a eu de cesse de dire à François Bayrou était un homme de droite… tout comme Guigou. Amusant. La dernière fois que les deux étaient du même avis, c’est quand ils ont choisi le steak-frites plutôt que le merlan-épinards, un jeudi à la cantine en CE2.

A la vérité, plus François Bayrou s’impose raisonnablement comme l’opposition éthique et morale à la vision de la société de Nicolas Sarkozy, contrairement à la gauche qui s’évertue à incarner les oppositions techniques, mimant une boîte à musique qui déraille, plus la gauche et la droite tentent de remettre le débat dans le bipolarisme. Alors à la question, êtes-vous de gauche ou de droite, car il est des coutumes, bien que contre-productives en ce pays, qui s’éternisent dans les débats, il convient de répondre en écoutant cet homme venu du Québec, qui accompagnant un militant, a lundi dernier à Lille éclairé ma lanterne. Je l’en remercie ici.

Pour lui, il y a trois pôles dans la société : la travail, le capital et l’humain :

Pour la droite, le travail et l’humain sont au service du capital.

Pour la gauche, le capital et l’humain sont au service du travail.

Pour Bayrou, et cette fameuse troisième voie qu’il entend imposer, le capital et le travail doivent être au service de l’humain.

Clairvoyant.

Alors que plus jamais l’on n’entende dire que l’humanisme « c’est vague ».

Et que jamais, plus jamais l’on ne se pose la question de savoir si Bayrou est un homme de droite et de gauche. Dépassé, méprisant, et dangereusement électoraliste, cet argument n’est que l’arme de la démagogie ; l’arme de ceux qui n’ont plus qu’elle pour se raccrocher ; l’arme qui montre que l’on arrive au bout d’un cycle. Il était temps.  

Repost 0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 21:06

« S’agissant des alliances, nous devons marquer clairement les différences entre la gauche et la droite, en cohérence avec l’ancrage à gauche de notre politique. Le congrès de Reims en a affirmé majoritairement la volonté. En affirmant clairement que notre stratégie est celle du rassemblement de la gauche et que nous refusons toute alliance avec le MODEM qui prône aujourd’hui une politique économique et sociale qui se situe aux antipodes de nos orientations. »

 

Le quizz du jour : qui peut être l’auteur d’un tel propos ?

 

Au moment où François Bayrou a déclaré être officiellement dans l’opposition, non parce qu’il n’aime pas Sarkozy, non comme la gauche parce qu’il exècre la droite (un parti aux idées démocratique, qui plus est, quelle idée saugrenue défendue sempiternellement par la gauche !) mais parce que l’on ne peut s’aligner sur la finalité de la politique gouvernementale qui met l’argent comme médiatrice quand il faudrait y placer l’homme, le propos est captivant !

 

Donc si la Gauche est aux antipodes de nos valeurs, cela revient à dire que la Gauche n’estime pas que l’homme doit être la médiatrice de sa vision de la société. Intéressant.

 

Et dire qu’un tel discours caricatural ne vient même pas de la partie gauche extrême du parti… Mélenchon, Emmanuelli ou Hamon n’en sont pas les auteurs ! C’est la feuille de route du PS pour les trois prochaines années, celles qui conduiront à la prochaine Présidentielles ! C’est donc toute la gauche, celle  des motions de Delanoë, Hamon et Aubry qui en sont les porteurs !

 

Et pendant ce temps là Martine joue la valse à trois temps avec les alliés traditionnels de la gauche et le Mouvement Démocrate à Lille…

 

Alors je le répète juste pour le plaisir : « nous refusons toute alliance avec le MODEM qui prône aujourd’hui une politique économique et sociale qui se situe aux antipodes de nos orientations »…

 

D’où la question : depuis quand la ville de Lille a-t-elle obtenu son indépendance vis à vis du territoire français ? Et surtout qui a géré la négociation ? Dany Boon ?

Repost 0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 23:02

Semaine d'action du Mouvement Démocrate du Nord, contre la régulation des ouvertures des commerces le dimanches, projet injuste, non productif et anti-social au possible.
Dès demain, une course à la pétition chez les petits commerce du Vieux Lille !
Samedi, dès 15 heures, tractage et signature de Pétition.

VENEZ NOMBREUX NOUS AIDER A DEFENDRE NOS VALEURS !!!!

Le recto :



Et le verso :o)

Repost 0
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 21:10

Le tract pour l'action du Mouvement Démocrate samedi 13 décembre à LILLE :
ENGAGEONS-NOUS !!!




Repost 0
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 21:01

Alors, nous pouvons l’affirmer, la bombe est passée inaperçue. Forcément. En ces temps de récession, de morale en berne, d’attentats, de braquage record, et j’en passe, il est difficile de se faire une place dans les lignes éditoriales.

Pourtant, mardi, Le gouvernement a signé une charte avec la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde), entendant promouvoir l'égalité de tous et toutes dans la Fonction publique, un domaine où l'administration française est, selon eux, loin d'être exemplaire.

A priori, l’information est positive : donner à chacun le droit d’accéder à la fonction publique, quelle que soit son origine et son statut social.

Mais à quel prix ! la culture générale ! Cela revient à dire que celle-ci ne vaut rien, qu’elle n’est qu’une masturbation intellectuelle, pur fruit de la bourgeoisie. Qu’elle est le chancre qui produit l’inégalité sociale.

Illégale culture, maux de tous les maux.

Alors puisque les élèves issus des ZEP n’ont pas accès à cette culture (et comment le pourraient-ils puisque l’école empêche cette transmission en estimant qu’elle est inaccessible et incompréhensible pour cette « cible » !!!), autant la réduire à sa portion congrue.

Au nom de l’égalitarisme, la culture générale est enterrée sous terre. Le triomphe de l’idiot est à présent complet. Abêtissement général et récompense à le fin. L’Ecole des fans est désormais une religion d’Etat.

Et si au lieu de cet égalitarisme à la sauce aigre de la discrimination positive, l’on songeait plutôt à remettre de la culture là où elle n’existe plus, plutôt que de ne l’exiger nulle part ? Difficile à tenir quand on offre à la culture TF1 un piédestal auquel elle-même ne croyait plus… 

Repost 0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 21:59

Et dire que d’aucuns pensent que l’Europe empêche les Etats de préserver leur intégrité, leur spécificité, leur identité ! A la manière de Monsieur De Villiers, qui à chaque Européenne refait son nid avec la paille des racistes, des nostalgiques du franc, et des nationalistes les plus douteux.

Erreur ! Et stupéfaction !

Deux musulmanes ayant été renvoyées de leur école pour avoir porté le voile durant le cours d’EPS , persistant malgré des entretiens et des rappels à l’ordre, en 1999, s’en était allées à Strasbourg pour contester la décision de la Justice Française.

Imaginez les arguments pour les Souverainistes, les europophobes si l’Europe avait osé… Si…

Mais non. Car l’Europe, ce n’est pas la gabegie. L’Europe n’est pas un démon à 27 têtes qui n’en fait qu’à… la sienne ! L’Europe n’est pas une somme d’identités qui forment une masse amorphe.

L’Europe est cohérente : elle respecte les identités de chacun tout en construisant une unité entière. Au point de légitimer la laïcité à la française, concept opaque, unique au monde, mais auquel nous sommes tant attachés…

Ce n’est pas rien !

Cette décision fait honneur à nos Institutions… et coupe l’herbe sous le pied des Le Pen, De Villiers et autres Besancenot… Car sans l’Europe, nous ne sommes plus rien !

Repost 0
Published by Snoopyves - dans Des Européennes 2009
commenter cet article
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 22:24

Xavier Darcos s’excuse enfin sur ses mots malheureux   Il était temps ! 

D’un autre côté, un membre du Gouvernement qui s’excuse… Ca ne court pas les rues ! C’est souvent un problème de compréhension, d’interprétation ou de journalisme.

Quelle bonne nouvelle ! Est-ce une nouvelle communication au sein du Gouvernement ?

Repost 0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 21:43

Monsieur Tapie se déchaînant : quoi de plus normal lorsque l’on est légitimement attaqué. Car, pensez bien que si celui qui vous attaque n’a nul argument pertinent et fondé, vous l’ignorez et feignez sa non-existence.

Alors faut-il encore parler de Tapie ? oui, mille fois oui ! Non parce que le bonhomme use et abuse de démagogie pour s’exprimer, non parce qu’il accuse ses adversaires, en l’occurrence François Bayrou des pires maux dont il est lui-même passé un des pires malades. Non. Tout simplement parce qu’il use et abuse de la complaisance des médias, acheteurs de cette « grande gueule » qui dit ce qu’il a à dire, parce qu’en France, être vulgaire et rompre avec la syntaxe et la bienséance sont un gage de qualité…

 

Alors, Môssieur Tapie comparant la rhétorique de François Bayrou à celle de Le Pen, avec la complaisante et lâche complicité des médias, vérifions par les faits, les « méfaits » du procureur, car comme le formulait, avec talent et classe contrairement à certains, La Fontaine : « C’est un double plaisir que de tromper le trompeur », morale issue de la fable Le Coq et le Renard...

 

Démagogie et populisme… Monsieur Tapie sait de quoi il parle ! Flirtant même avec l’insulte… Mais à défaut de vocabulaire, l’on fait sans…

 

 

 

La verve, toujours la verve… Peu importe la raison tandis que les mots l’emportent… une stratégie digne héritière de Le Pen, n’est-il pas ?

 

 

 

Et puis je ne peux me retenir à l’idée de repasser ce savoureux moment, qui dénonce les « Le PEN Canada Dry »… la même recette qui fit élire une certaine personne, qui profita tant à Monsieur Tapie et que ce dernier remercia par un appui sans faille quels que soient les plateaux de la télévision… Quand on vous disait que Alzheimer devait être une priorité...

 

 

 

 

Excuse-me, are you Tapie and Démogagie ? ... What else !

 

Repost 0
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 22:59

Il paraitrait selon Monsieur Tapie que François Bayrou use de la rhétorique de Le Pen pour se faire entendre et gagner des voix !!

Vous ne rêvez pas ! Monsieur « populiste » donne des leçons à tout va ! Monsieur Tapie se prend pour Dieu et donne et attribue les bons et mauvais points, lui qui a été tant de fois accusé par la justice de corruption , fraudes et autres ingérence, lui qui dut en référer à Monsieur Sarkozy pour obtenir 400 millions d’euros pour éponger des dettes relatives à ses inconséquentes actions fautives passées, lui qui fit du populisme un art de vivre et qui continue braillant à tout-va, pour embrigader la français moyen dans une démagogie dont il est devenu un maître incontesté.

Mais qui êtes-vous, Monsieur Tapie si ce n’est un parvenu qui croit tout connaître et toucher à tout, quand, au fond, vous n’aspirez qu’à toucher le pactole ?

Revoyez vos leçons de morales et appliquez-les à vous-mêmes… Vos joutes avec Le Pen dans les années 80 sont restées si fameuses que d’aucuns se demandent qui étaient en matière de populisme et de démagogie le plus fort des deux…

 

PS : pas de photo ou d'illustration pour ce trublion de l'inculture française ! Question de principe !

Repost 0

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche