Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 20:57

Le lundi au soleil, ce sera pour un autre jour. Ce matin, la France est entrée dans la fumée épaisse de l’horreur. Dans la suite des lynchages qui avaient déjà eu lieu les 11 et 15 mars dernier, un homme en scooter a ouvert le feu, en tirant à bout portant sur tout ce qui bougeait, devant une école confessionnelle juive, abattant cyniquement trois enfants et un adulte.

 

Nicolas Sarkozy, à qui on a reproché à juste titre de ne pas toujours avoir su incarner la posture du président de la République a eu les mots justes pour exprimer l’indicible : "Ce sont nos enfants, ce ne sont pas simplement vos enfants, ce sont les nôtres".

 

Un lycée juif de Toulosue a été le théâtre d'une sinistre attaque qui a fait quatre morts le lundi 19 mars 2012 (Bruno Martin/SIPA)

Un lycée juif de Toulouse a été le théâtre d'une sinistre attaque qui a fait quatre morts le lundi 19 mars 2012 (Bruno Martin/SIPA)

 

Trop tôt pour qualifier le crime

 

Il est bien évidemment trop tôt pour tirer quelconque conclusion. Bien trop tôt. Et pourtant, certains n’y vont pas par quatre chemins : la tuerie serait un crime antisémite. Point de précaution chez certains, comme ma chaine étudiante, qui l’indique en titre. Si la communauté juive a naturellement témoigné son émotion et ses inquiétudes, et on le serait tous de la même manière face à un attentat perpétré devant n’importe quel autre établissement, qu'il soit confessionnel ou public, comment ne pas s’inquiéter d’un tel manque de prudence ?

 

Comment peut-on, quatre heures après les faits, parler d’antisémitisme alors que le tueur n’a pas été arrêté, et qu’il n’a pu expliquer ses motivations ?

 

Alors qu’aucun signe distinctif d’antisémitisme n’a été noté par les témoins, qui parlent même d’une personne qui a tiré sur "tout ce qu'il avait en face de lui", sans distinction manifeste ?

 

Alors que le "mode opératoire" et le calibre des balles semblent être les mêmes que lors des deux affaires qui ont secoué la région de Toulouse depuis une dizaine de jours ?

 

Alors que ces deux récentes affaires avaient pour cible des militaires et non des Juifs (réels ou présumés d’ailleurs) ?

 

Alors au nom de quoi, François Hollande se fend-t-il d’un communiqué en utilisant l’expression : "Cet acte, dont le caractère antisémite est aussi évident qu'abject" ? En quoi est-ce évident ? François Hollande disposerait-il d’informations que même le Procureur de la République n’aurait pas ?

 

Être candidat à la présidentielle c’est être prudent. Ce n’est pas agiter les chiffons rouges pour faire peur. L’affaire de Carpentras ne nous aurait donc rien appris ? Et que dire aussi de l’affaire du RER D ? 

 

Et le candidat socialiste n'est pas le seul puisque François Bayrou a lui aussi lié à la tuerie l'épithète qui fâche.

 

L’histoire dira si les deux avaient raison ou non sur la nature de ce drame, mais d’ores et déjà, il est clair qu’ils ont pour le moins manqué de prudence, alors que la proximité des événements nous invite tous au recueillement et à l’émotion. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche