Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 09:49

Deux activistes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels, aux États-Unis (P.SKINNER/SIPA)

Deux activistes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels, aux États-Unis (P.SKINNER/SIPA)

 

Alors que le projet de loi concernant l’ouverture du mariage aux homosexuels et l’adoption sera présenté le 24 octobre au Conseil des ministres, et ce, alors que les détails du texte sont loin d’être finalisés, l’UMP oscille entre la fronde unie et la division.

 

Parce qu’il est un point sur lequel tout le monde semble d’accord dans l’opposition, c’est bien celui qui consiste à dire que ce projet de loi ne serait qu’un leurre visant à détourner l’attention des véritables préoccupations des Français, renouant ainsi avec la tradition des éléments de langage qui avait tristement rythmé la gouvernance sarkozyste.

 

Ainsi, sur iTélé, Catherine Vautrin, députée de la Marne, déclarait en substance mercredi soir : "La priorité de la rentrée c’est les difficultés fiscales, c’est la pression fiscale du gouvernement. Eh bien Madame Taubira, une fois encore, essaye de faire diversion."

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Le JT de Canal + du 11 septembre 2012 (voir à 2:18)

 

La droite se laisse aller à de tristes travers... repris par la presse

 

Dans le même reportage filmé dans les couloirs de l’Assemblée, Lionnel Luca, député UMP Alpes-Maritimes, membre de la Droite populaire ajoutait : "Madame Taubira nous balance son projet de loi pour nous faire oublier la pilule fiscale et puis toutes les promesses économiques qui ne seront pas tenues puisque le changement c’est dans 2 ans. Donc, en attendant, on amuse un peu la galerie avec ça. Ça coûte pas trop cher à faire adopter."

 

Camille Bedin, secrétaire nationale de l'UMP, y allait encore plus franchement, avec un relâchement notable dans la sémantique qui n’honore en aucun cas sa position : "Hollande essaye d'enfumer les Français sur sa politique économique et allume un contre-feu avec une mesure sociétale."

 

Même Chantal Jouanno qui a rejoint la position de Roselyne Bachelot,a cédé à la tentation en affirmant que le projet était un "écran de fumée destiné à détourner l'attention".

 

Plus gênant, la presse brandit la même analyse au détour d’un article d’informations, comme ici surEurope1.fr : "Un projet d'avenir qui tombe surtout à pic, cette semaine. Car il présente des avantages. Détourner l'attention des Français sur une question de société, qui ne coûtera pas un centime d'euro au gouvernement."

 

Même s’il ne faut pas être dupe de l’embarras du gouvernement Ayrault, qui jour après jour, se rend bien compte qu’il ne pourra jamais tenir le cap des promesses, le réel venant lui rappeler ce que ses adversaires ne cessaient de dire lors de la campagne : à savoir que ses projections de croissance étaient illusoires, l’accusation de détournement est profondément scandaleuse.

 

Tout d’abord, parce que cette mesure ne va pas coûter grand chose à l’État, et que c’est une raison de plus pour ne pas freiner sur le sujet, pour une fois que nos finances ne seront pas en question.

 

Et pour l'UMP, c'est quand le moment des mesures sociétales ?

 

D’autre part, et c’est sans doute le point le plus important, pour certains ce n’est JAMAIS le moment pour régler les problèmes liés à l’égalité en France. Faut-il attendre la croissance pour enfin poser la question de l’égalité des droits quand la République française n’a pas le droit de discriminer des citoyens en fonction de l’orientation sexuelle ?

 

La question de l’égalité ne doit jamais être circonscrite à des considérations économiques. Une société n’est pas obligée de s’embourber dans une crise sociétale quand elle est déjà en pleine tourmente économique. S’affranchir de nos dysfonctionnements est le moyen le plus sur de commencer à placer notre nation vers une société plus juste.

 

Cela ne règlera certainement pas tous nos maux, et tel n’est pas l’objectif. Mais la République ne peut laisser en son sein des citoyens qui ne jouissent pas de tous leurs droits au nom de ce qui relève pourtant de leur identité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Le mariage aux homosexuels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche