Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 08:07

Les urnes de la désormais ancienne circonscription de Jérôme Cahuzac ont donc rendu leur terrible verdict pour le gouvernement : pour la 8ème législatives partielles consécutives, le PS est sur de perdre un nouveau siège au Palais Bourbon puisque son candidat arrive 3ème, largement en deçà de la limite des 12,5% nécessaires pour provoquer une triangulaire. C’est le FN qui défiera donc l’UMP, comme dans l’Oise en mars dernier.

Ironie du sort, ce seuil de 12,5% des inscrits avaient été réévalués pour diminuer les triangulaires et par là même pour barrer la route du FN. Le retour du boomerang avait frappé l’UMP lors des cantonales 2011 qui fonctionnaient sur le même principe. Il frappe aujourd’hui durement le gouvernement en place.

ML.jpg

Et la messe n’est pas encore dite quand on sait que la législative de la 3ème circonscription des Bouches-du-Rhône s’annonce plus que périlleuse, puisque la députée invalidée, Sylvie Andrieux, a écopé de 3 ans de prison dont 1 an ferme… Pas de quoi mettre en confiance le candidat socialiste qui se présentera pour sa succession d’autant qu’en juin 2012, le candidat FN, Stéphanie Ravier avait échoué sur le fil avec 49, 01% des voix, échouant à 699 voix du but.

Comme un symbole, c’est dans la commune de Villeneuve sur Lot, la ville de Jérôme Cahuzac, que le FN fait son meilleur score en arrivant en tête devant l’UMP. Sur les plateaux de télévisions, les représentants du PS rivalise dans le pathétique en sortant les calculs d’apothicaires et en expliquant que le candidat FN fait moins de voix que Marine Le Pen lors des Présidentielles (comme si les deux scrutins étaient comparables) oubliant que le score de leur candidat a été divisé par deux ! Il serait ridicule de croire que le FN ne réalise pas une poussée sur l’éternel argument d’une participation en berne.

Qu’on se le dise, en démocratie, ce qui compte, ce sont les bulletins de vote qui sont déposés et comptabilisés. Les abstentionnistes ont toujours tort et remettent leur destin à d’autres, et n’ont, de ce fait aucun message à apporter au débat.

La réalité, c’est que dans la tête d’une partie non négligeable de français, le FN fait augure de partie propre, de parti qui n’est pas dans les affaires, puisqu’il n’a pas été au pouvoir. Et c’est bien là la mascarade, que dis-je l’escroquerie qui consiste à croire que le FN aurait les mains propres.

Le bilan des mairies gagnées par le FN dans la fin des années 90 est catastrophique, oscillant entre faillite, scandales et sanctions judicaires. Marine Le Pen a beau rôle de dire qu’aucun des maires salis ne sont encore au FN, de la même manière qu’elle est fière de dire qu’elle a exclu Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses nationalistes, ce qui montre au mieux que son parti est un véritable aimant à nauséabond qu’il lâche quand la boule devient trop puante, histoire de sauver les apparences.

La réalité est tout autre : l’affaire des arrangements de Carpentras n’ont visiblement pas été assez médiatisée puisque l’on a appris le mois dernier que Marion Maréchal Le Pen aurait pu être élue grave à un arrangement avec le PS : preuve que le FN sait parfaitement se jouer du système qu’il prétend dénoncer et qu’il sait parfaitement tomber dans les combines les plus crapuleuses.

Marine Le Pen vogue sur le « tous pourri », mais oublie par exemple de remplir entièrement sa déclaration de revenus et d’activité imposé à Bruxelles pour tous les députés européens.

Le problème n’est finalement pas que le FN soit nauséabond : le problème c’est qu’il parvient à faire croire l’inverse. Sa persuasion est telle qu’elle fait craindre aujourd’hui le pire. Il ne suffira pas de dire que le FN version Marine n’est pas un parangon de vertu : il faut le démontrer, sans cesse. Mais se contenter de brailler « F comme fasciste et N comme Nazi » comme cela se fait depuis trois décennies ce qui n’empêcha pas Jean-Marie Le Pen, personnage pourtant autrement plus sulfureux que sa fille, d’atteindre le second tour de la Présidentielle, relève au mieux de l’inconsciente naïveté, au pire de la collaboration inconsciente avec celui que l’on prétend combattre.

Publié sur Médiavox, le 17 juin 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Editos média vox
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche