Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 17:45

David Douillet est un homme à part. Une sorte d’OPNI : Objet politique non identifié. Quadruple champion du monde et double champion olympique de judo, l’homme aurait pu, comme bon nombre de ses collègues, faire profiter de ses dons aux espoirs français.

Las. Attiré par la politique, et par la finance, il finit par prendre des responsabilités à l’UMP, à l’époque sarkozyenne, avant d’être élu député dans le territoire des Yvelines. Secrétaire d’État chargé des Français à l’étranger, puis ministre des Sports, à une heure où le président d’alors pense compenser son déclin par la nomination d’un homme à la popularité conséquente. David Douillet n’aura donc pas atteint le zénith que sur les tatamis.

Taubi.jpg

Il ne l’aura pas non plus atteint dans la finesse et l’humanisme : en 1998, dans "L'Ame du conquérant", il déclare, toute virilité affichée :

"C'est la mère qui a dans ses gènes, dans son instinct, cette faculté originelle d'élever des enfants. Si Dieu a donné le don de procréation aux femmes, ce n'est pas par hasard"

Avant de conclure :

"On dit que je suis misogyne. Mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes ! 

Et à ceux qui se refusent à lire entre les lignes, le champion olympique avait cru bon de préciser que le terme "tapette" désignait "les hommes qui ne s'assument pas" 

Du Ronsard dans le texte.

 

Les records de goujaterie

 

Toujours est-il que ce grand politicien, au sens physique du terme s’entend, s’est surtout manifesté depuis l’ouverture du débat sur le mariage pour tous par son absence au mieux, ou pour les trois malheureuses fois où il est intervenu, ses digressions sur la GPA, la "gestation pour autrui", qui, rappelons-le, ne fait pas partie du projet de loi, ni des "territoires" de la majorité comme l’a maintes fois répété Christiane Taubira depuis dix jours.

Ce jeudi, il a battu les reccords de la goujaterie, de l'homophobie implicite ou encore du non-dit en évoquant la GPA dans d'autre pays et en parlant de ces bénéficiaires du dispositif en ces termes : "Pour des centaines d'euros, les ventres de femmes sont loués par des riches... euh, je veux pas les nommer."

Ne pas le nommer... On le comprend quand on se souvient en quel terme élégant, "les tapettes", il évoquait le non-dit par écrit. 

Et David Douillet de se laisser aller à une leçon de morale envers la garde des Sceaux sur son incapacité à répondre sur la question de la GPA, alors que le dispositif ne fait ni partie du projet de loi, ni de celui ayant trait à la loi sur la famille en mars prochain, et alors qu’elle a répété une trentaine de fois au sein de l’hémicycle qu’elle et la majorité étaient farouchement opposées à cette marchandisation du corps de la femme.

Une accusation insupportable pour la nouvelle coqueluche des Français, qui veille nuit et jour, à tout venant, contre ces opposants qui ne cessent de lui chercher des poux. Et la réponse fut cinglante :


On le voit, les réponses relèvent du pathétique. Avec la palme, mais il les collectionne depuis quelques jours, à Christian Jacob qui qualifie des mots écrits sur un livre, et qui restent donc signés dans la prospérité comme des "ragots de presse". Des ragots, des mots inscrits sur un livre, publié à des milliers d'exemplaires ?

 

Mauvaise foi de l'UMP

 

Si la France voulait avoir la confirmation de la mauvaise foi de l’UMP dans les débats, la voilà servie.

Cette même UMP qui ne défend pratiquement aucun de ses amendements et qui profite pour chacun de ses membres de ses deux minutes de paroles pour attaquer sans discontinuer. À l’image de Jean-Frédéric Poisson, héritier de Christine Boutin sur la Xe circonscription des Yvelines, qui malgré ses bonnes manières dans le débat, contrairement à Marc Le Fur ou encore à Philippe Gosselin qui se confondent en vocifération ou en accusations fallacieuses, conclut chacun de ses délires en aucun rapport avec ce qu’il a déposé au préalable par un sentencieux "l’amendement est défendu".

Encore heureux.

 Dans ce contexte, la résistance de Christiane Taubira n’est pas seulement digne, valeureuse ou encore courageuse. Elle est l’essence même de la République, qui consiste à combattre avec le glaive et l’épée les pourfendeurs de la liberté et de l’égalité.

 

Publié sur le Nouvel Obs le 8 février 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Le mariage aux homosexuels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche