Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 21:45

Mais dans quel état Nicolas Sarkozy va-t-il laisser, voire, pire, reconduire la France en 2012 ? Déjà mise à sac économiquement, éperdue dans de vaine politique sur l’identité nationale (à un moment où l’emploi et la recherche de nouvelles ressources énergétiques devraient focaliser tous nos esprits), notre nation va subir la disparition subite de l’Histoire-Géographie dans les filières S du bac.

Alors que la diplomatie, la géopolitique et l’économie sont plus que jamais les clefs de voûte de notre société moderne, quel message souhaite-t-on adresser aux Français ? Que les scientifiques n’ont pas besoin de l’Histoire ? Qu’un futur ingénieur qui va se projeter dans l’avenir n’a nul besoin pour ce faire de connaître son passé ? Que redorer la filière L passe nécessairement par l’abaissement du niveau des S ?

A la vérité, il n’y a même pas une idéologie dans tout cela. Tout juste l’aveu maladroit d’une ignorance la plus confondante d’un point de vue politique et ministériel. Et pour cause :

Luc Châtel est à l’éducation ce que jadis Douste-Blazy était aux Affaires étrangères : une mauvaise blague d’un grand cru des Grosses Têtes. Il est aussi à l’aise dans son Ministère qu’un éléphant ans un magasin de porcelaine. Et le tout avec l’arrogance de ceux qui croient savoir et maîtriser leur sujet ! Révoltant… insultant, même. En quoi cet homme d’affaires qui a fait les beaux jours de l’Oréal (parce qu’il le… valait bien), qui en 2008 était Secrétaire d’Etat du pouvoir d’achat est-il pertinent pour s’inviter dans un tel débat sur L’Education Nationale ? Savoir lire 60 millions de consommateurs ne lui sera d’aucun secours ici. N’est-ce pas montrer, par ce choix, le mépris le plus total pour les élèves et les professeurs ?

Pour ce genre de personnes dont les neurones sont conditionnés pour ne reconnaître que les chiffres les plus exponentiels, l’Histoire, la vie des peoples, le bowling ou la manucures sont autant de disciplines équivalentes dans la priorité de la formation des jeunes esprits. Pour Luc Châtel, sans aucun doute, la profession de foi de notre nouvelle Miss France est un habile exercice d’argumentation semblable à une dissertation.

Mais de qui se moque-t-on ?

Le 14 janvier 2007, Nicolas Sarkozy prétendait vouloir resacraliser le statut des professeurs et faire de l’éducation un des enjeux majeurs de son mandat (encore un néologisme… mais depuis 2 ans, l’on a rarement vu tout ce que l’on vit en terme de destruction de nos valeurs… Aux nouveaux maux de nouveaux mots !). L’escroquerie du siècle. Rocancourt est un amateur à côté. Notre cher futur président avait omis de préciser que pour parvenir à ses fins, il comptait piller tous les trésors de notre Nation, et parmi son plus beau joyau : le savoir. Ce n’est pas tant une apologie de l’ignorance qui est en train de s’ériger par la grâce présidentielle. C’est aussi donner de l’engrais au terreau des différences sociales. Car l’élève issu des milieux aisés, bon élève de surcroît, déterminisme social oblige, aura tout intérêt à prendre l’option Histoire qui lui permettra d’obtenir à coups surs et avec le moindre risque, la plus honorable des mentions quand son homologue des milieux populaires, et quoi doit travailler trois fois plus pour compenser le déficit de culture que d’aucuns avaient dès le biberon n’aura aucun intérêt à choisir cette option, sinon pour se compliquer la tâche, déjà bien ardue en l’état. Tout est dit : les fossés se creuseront alors davantage. But recherché ?

La contestation au nom du bon sens et de la défense de notre patrimoine intellectuel, culturel et politique suffira-t-elle pour faire infléchir le Ministère ? Assurément pas. Méprisant l’inconséquence de leurs actes, les grands penseurs (sic) de la rue de Grenelle l’ont dit et répété : « la décision a été prise. Nous ne reviendrons pas dessus ». Imaginez la situation si nous vivions… en démocratie sous la dictature ? Je suis confus…

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans De l'éducation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche