Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 14:14

Monsieur le Président,

Est-il possible d’espérer que vous soyez resté sourd ou aveugle à la fronde antirépublicaine qui a battu le pavé hier dans les rues parisiennes, vociférant des slogans nauséabonds, à l’image du groupe hétéroclite qui composait cette foule hagarde et bigarrée ?

Je l’espère et je le souhaite. Même s’il faut savoir écouter les citoyens Français quand la frustration et le désespoir les animent avec passion et parfois raison, il faut aussi rester ferme et ne pas se montrer naïf face à des colères malsaines qui prostituent nos valeurs.

Quand ceux qui vous sifflent et vous conspuent, avancent d’anathèmes en insultes, en ne proposant comme seule solution que de substituer la loi par la foi, s’acoquinent avec les pires délinquants de l’extrême droite,  au point de rendre réticente la pourtant très tendancieuse Ludovine de la Rochère, l’héritière de la Manif pour Tous, il n’y a aucune considération à montrer, juste le mépris par le silence.

Je ne serai donc pas de ceux qui se lamentent avec des effets de manches, des plumes sur le chapeau, les joues empourprées, le tout en manières affectées, de votre action. La République vaut davantage que ces jeux de scène qui épatent la galerie et qui surtout construisent la carrière des acteurs engagés.

Pour autant, il ne faudrait pas vous méprendre. Je vous l’avoue sincèrement, quand je regarde les 18 derniers mois, je me désole. De vos maladresses. De l’incapacité de votre gouvernement à avancer dans la clarté et l’unité. De la transparence de votre Premier Ministre, sans aspérité, sans odeur ni saveur. De vous voir vous revêtir des oripeaux du social démocrate quand cette posture vous aurait permis de travailler avec les progressistes du centre gauche dans une union nationale qui aurait eu de l’allure.

Oui, je me désole. Mais contrairement aux nauséabonds, je n’ai pas perdu la mémoire.

Hollande.jpg

Et quand je regarde plus loin dans le rétroviseur, alors je me console. Et ma mémoire n’a guère besoin de contorsions périlleuses pour se raviver. Les démonstrations grotesques de Nadine Morano incarnent à elles seules ce que fut le Sarkozysme, cette excroissance putride du populisme et de l’électoralisme, dictant sa loi à grands coups de sondage et d’éléments de langage, faisant de la mauvaise foi l’essence même de son moteur.

Je me console en me rappelant que si vos combats parfois provoquent le débat et ravivent le débat droite/gauche, le Sarkozysme lui divisait clairement les Français, non sur le bûcher des valeurs mais bel et bien sur le dos des boucs émissaires, savamment sélectionnés, du salaud de pauvre au Musulman forcément communautariste.

Je me console en voyant ce qu’est devenu ce Centre, avec Bayrou à sa tête, qui conspuait ses pairs quand ils allaient à la soupe quand lui, avec courage, traversait le désert et qui les a rejoints dans le manichéisme aveugle qui guide les avides du pouvoir. Comment auriez-vous pu travailler avec ceux qui brandissaient des valeurs comme des cache-sexe qui dissimulaient avec pudeur la seule chose qui les animent, les mandats ?

Je me console mais cela n’est pas suffisant. J’attends de vous autre chose que ces histoires de l’intimité que vous aviez juré de laisser dans votre lit. J’attends autre chose que vos belles paroles sur les économies que vous comptez faire, sur cette croissance que vous espérer doper. J’attends autre chose que votre aveuglement sur l’éducation, en continuant de prétendre que vos directions depuis mai 2012 vont dans le bon sens.

Ce n’est pas se renier que de reconnaître que l’on a fait de mauvais choix. Bien au contraire, Monsieur le Président c’est la force des Grands Hommes que d’avoir l’humilité de faire autrement par ce que l’on sait que l’on fera mieux.

En vous déclarant clairement social démocrate, vous avez déjà fait un pas vers la vérité. A vous de l’épouser, à présent, sans ambiguïté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Editos média vox
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche