Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 22:13

Le Peuple avait de quoi s’inquiéter. Ces coups de semonces furent une révélation, comme celle que connurent Adam et Eve en leur temps : atteint de cécité, il ouvrit enfin les yeux, et remarqua qu’aucun déplacement de sa Majesté ne s’effectuait sans une bunkerisation d’un périmètre acceptable pour que la contestation fût contenue. A coup de gaz et de matraques. Car décidément, le Roi n’admettait pas en ses terres la contestation. Que le premier qui jette la pierre soit arrêté. Les impudents qui proféraient la moindre insultes subirent le même sort. Et il en fut ainsi. Telle fut la volonté du Roi et ce que le Roi voulut, le roi l’obtint.

Roms3La Révélation étant faite, il était temps d’agir. Au plus vite. Bien qu’ayant mis une de ses favorites aux Sceaux, la Justice échappait encore à son irrésistible envie de pouvoir. Il lui fallait trancher. Net. Aussi, demanda-t-il à son commis, à l’humour auvergnat selon ses proches, de jeter l’opprobre sur les Juges, trop cléments, et dont la mansuétude faisait enrager le Peuple contre son innocente Majesté. Il fut diligenté pour dénoncer les remises de peine et les mises en liberté trop systématiques des récidivistes pour flatter désespoir populaire. Dans le même temps, on s’assura de ses amitiés en répondant systématiquement que la Justice avait fait son travail quand le footballeur-cambrioleur mit la main sur le trésor de la République. Je t’aime, moi non plus. La Justice fut donc convier à ne répondre qu’à un seul et unique impératif : celui de sa Majesté. Telle fut la volonté du Roi.

orwellSe voyant de plus en plus contesté, le Roi réfléchit. Il se rappela ce qui lui valut moult plébiscites et moult éloges éditoriaux. Le sentiment de la peur. Il relut George Orwell et sa ferme pour se rendre compte que l’ombre de Mr. Jones devait planer en permanence pour se faire respecter. Boule de Neige fut trouvée : les Roms. Priés de repartir, ils furent ramenés aux frontières… tout en étant chez eux. Les manchettes se firent un sang d’encre, certains évoquant mêmes les heures sombres de la déportation. Pour se défaire de cette odeur de soufre, il tenta de faire avaler une couleuvre de plus à son peuple, en faisant croire que l’origine des Roms était en terre étrangère. Napoléon (étrange que le tyran de la ferme fût aussi  le sobriquet du Roi…) tenta de faire illusion. Telle fut la volonté du Roi… mais pas celle de Bruxelles.

Il faut dire que la Capitale des Belges fut toujours un bouc émissaire idéal : les maux et l’inertie de la politique de sa Majesté lui étaient tout le temps imputée, faisant d’elle le gardien inflexible de notre geôle… mais le Roi n’oubliait jamais de lui faire les yeux doux, pour récupérer quelques écus ou pour lui envoyer ses ambassadeurs et autres déambulatrices des podiums aux couleurs Dior… Las, l’affaire des Roms ternit son image. Bonnet d’âne. Et dernier de la classe. Telle fut la déculottée du Roi.

déportationHumilié et déçu, le Roi passa alors à son arme ultime. Puisque tant de rhétorique, tant de contorsions aux cérémonials, tant de maquillage démasqué en mascarade ne suffisaient plus, il usa de la seule chose qu’il n’avait encore pas cyniquement usé : le mensonge. Le gentil Eric n’avait pas menti, il y avait moins de manifestants lors de la grève sur la réforme des retraites ce qui montrait que le Peuple en acceptait les grands principes grâce à la pédagogie du Gouvernement, L’autre Eric ne savait rien de ce qu’avait signé Brice, qui lui-même n’avait pas connaissance de ce que Eric prétendait ne pas connaître, La niche fiscale réservée aux jeunes mariés étaient une injustice pour ceux qui ne payaient pas d’impôts…. Et tant d’autres sornettes et balivernes que le Roi tentaient de faire avaler par l’entonnoir à ce Peuple ingrat qui l’avait porté aux nues et qui le détestait à présent sans ménagement. Telle fut la volonté du Roi.

Mais la volonté du Peuple triompha…

 RomsEt c’est alors qu’en 2012 de l’an de grâce, le Roi fut destitué. Telle fut la triste destinée de ce Roi despote que d’aucuns disaient de lui qu’il ne déviait jamais dans le totalitarisme. Pourtant, reprenons les péripéties de notre bougre : contester la justice, dénoncer la presse et sa liberté d’informer et de critiquer, se soumettre à la déportation, qui rappelons-le à sa Majesté désigne « la peine qui consiste à un exil dans un certain lieu, prononcé à l'encontre d'un condamné », les Roms étant affublés, dans une généralité grossière à tous les vices que la société s’évertue à décliner, trouver un ennemi juré pour justifier sa politique et enfin, pratiquer le mensonge quand tout va mal….

Alors, oui j’assume mon expression « dérives totalitaires ». Dans un Monde où la séparation des pouvoirs n’est qu’une archive, où les conflits d’intérêt se multiplient, où le pouvoir est détenu aux mains de quelques uns, les plus fortunés, où l’on abêtit le peuple pour mieux le dominer… alors oui, parlons de dérives totalitaristes dans les méthodes. Evoquons ces pratiques d’un autre âge, d’un autre temps, qui ne va pas de pair avec notre Histoire et la Patrie des Droit de l’homme dont l’adage « Liberté, égalité, fraternité » a pâle mine. Pardonnez moi, lecteur de ce conte, de m’inquiéter de lire en cette histoire la redite de Matin Brun. De ces petits moments de la vie, dont on se dit que ce n’est pas si grave mais qui chaque jour gagne un terrain suspect. Et je préfère, moi, le narrateur, être suspecté d’approximation lexicale, que de regretter amèrement de ne pas l’avoir formulé. Ou de l’éternelle préférence d’avoir des remords que des regrets…

 

Et comme toujours,le placide aux caricatures...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche