Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:02

Mais à quoi joue Jean-Luc Mélenchon ? Autoproclamé ennemi public numéro un de la présidente du Front national, avec pertinence et efficacité durant la présidentielle, mais en toute contre-productivité lors de la législative, le président du Front de gauche a offert à Marine le Pen un cadeau avant Noël. Grimé en Saint-Nicolas pour l’occasion… De la part d’un défenseur acharné de la laïcité, avouons que cela a de quoi faire sourire.

En verve concernant une circonscription où, selon ses propres dires, il y avait livré "la pire campagne de sa vie", Jean Luc Mélenchon rappelle que Marine Le Pen a elle aussi triché en rappelant l’affaire des tracts, dans laquelle il a d’ailleurs porté plainte.

 

Mélenchon en père fouettard du Parti socialiste

 

Mais Saint Nicolas Mélenchon avait encore quelques paquets dans son sac, rappelant que le vainqueur PS, Philippe Kemel, "fut traité de tricheur par ses propres amis dans l’investiture pour être candidat".

Avant de conclure : "Et pour terminer le tableau, voici le Conseil Constitutionnel qui annule douze voix trichées. Donc là-dedans tout le monde triche."

Interrogé par Claire Chazal sur cette décision, le président du Front de Gauche servit alors son plus bel emballage :

"Je me garde de la commenter, à quoi ça sert de toutes façons. Je note cependant que c’est une situation tout à fait étrange, d’abord ces deux-là le PS et le FN, là bas à Hénin Beaumont c’est Plouf et chocolat, c’est passe-moi le sel, j’te passe le poivre…"

L’on notera dans une déclinaison surprenante de l’expression "bonnet blanc et blanc bonnet" l’évocation d’un "Plouf et chocolat", dont il avait été l’auteur dans un billet daté d’il y a deux ans, mettant déjà en scène Marine le Pen, face cette fois-ci aux journalistes de l’émission "Des paroles et des actes". Qui détient l’étymologie de l’expression n’hésite pas à éclairer notre lanterne.

Mais au-delà de cette interrogation sémantique, force est de constater que Jean-Luc Mélenchon, plus que ceux de Saint Nicolas, a revêtu les oripeaux du père Fouettard du PS. Cette fois-ci, le président du Front de gauche n’a pas pris de gants. On lui connaissait la dent dure envers son parti d’origine. On ne savait pas encore que pour lui, le PS ou le FN, c’était finalement la même chose.

 

Reprise des arguments du Front national

 

Reprenant trait pour trait l’argumentation traditionnelle du Front national, qui met dos à dos tous les partis traditionnels, comme sur cette affiche placardée cette semaine dans tout Hénin Beaumont dans l’espoir d’un troisième tour avant la décision qui est venue jeudi dernier, Jean-Luc Mélenchon a certainement voulu attraper Marine Le Pen dans les mailles de son propre filet. 


Capture-d-e-cran-2012-12-09-a--13.42.08.png

 

Pour autant, ce guet-apens a fait "plouf". Et point de chocolat dans l’affaire. Car en singeant la dialectique de Marine Le Pen, le président du Front de Gauche donne plus que jamais raison à la caricature de Plantu qui l’avait tant contrarié. Et non sans raison à l’époque. Mais qu’en sera-t-il à présent ?

D’autre part, quel plus beau cadeau pouvait-il faire à Marine Le Pen que de valider sa propre conception du monde politique en expliquant que le PS est complètement pourri lui aussi ?

 

Mettre le PS et le FN au même niveau : grosse erreur

 

Un Front national qui, placé à la hauteur du PS, est plus que jamais conforté dans la phase 2 de sa stratégie. Car après deux années consacrées à la dédiabolisation, l’heure est à la banalisation et à la normalisation.

De l’émergence de Florian Philippot sur tous les plateaux à l’invitation dans "Des Paroles et des actes" pour dévorer un Manuel Valls réduit à l’état de victime expiatoire, en passant par l’afflux massif de militants dans l’affaire rocambolesque de l’UMP à deux papas, le Front national s’impose comme un parti comme les autres. Et nourrissant à ce titre les mêmes ambitions que les autres.

Et ce n’est certainement pas Jean-Luc Mélenchon avec sa sortie de samedi soir dans le 20h de Claire Chazal sur TF1 qui pourra à présent expliquer qu’il a tout mis en œuvre pour démontrer le contraire. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Du Front National
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche