Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 10:34

Après six mois de débat ininterrompu sur la question du mariage pour tous, de monologues sourds qui ne pouvaient pas s’entendre, au point visiblement de lasser la majorité des Français pour qui cela a trop duré, les députés prennent donc le relais pour trancher. Net. N’en déplaise à Henri Guaino qui prétend que l’Assemblée n’est pas légitime pour trancher… contredisant le Conseil Constitutionnel qui disait exactement l’inverse en janvier 2011. Quand on sait que dans le même temps, Laurent Wauquiez prétend que le référendum peut s’appliquer sur les questions sociales contrairement à ce qu’il avait écrit dans son livre il y a dix ans, l’on comprendra davantage qu’à droite on ne puisse s’offusquer que Jean Sarkozy, fort de sa licence, puisse dispenser un TD à la fac.

Les premières journées furent rudes, fortes de la polémique de la circulaire sur la GPA. Christiane Taubira aura déjà eu l’occasion de faire taire tous ceux qui prétendaient qu’elle ne défendait qu’avec trop peu de conviction ce projet de loi en montrant une pugnacité et une dignité qui redonne ses lettres de noblesse à la politique. Pour autant il reste encore plus 3000 amendements à examiner à partir de mardi 16h…

taub.jpg

Sans vouloir rajouter de l’huile sur le feu sur la volonté manifeste d’obstruction de l’opposition, il serait tout de même intéressant de se pencher sur le portrait d’un des plus prolixes en la matière et qui défraye la polémique : j’ai nommé le bienheureux Jacques Bompard.

Assez peu connu du grand public, il a fait une entrée fracassante dans l’actualité avec des amendements proposant de légaliser la polygamiel’inceste ou encore en imposant le prénom de l’officier d’état civil à l’enfant afin de reconnaître le mérite de ces derniers… Des provocations qu’il a cru bon devoir justifier dans l'un de ses forfaits :

"Le gouvernement justifie l'élargissement du mariage aux couples de même sexe par l'existence de couples homosexuels et par l'amour que peuvent se porter ces personnes. Or, s'il poursuivait son raisonnement, le gouvernement devrait donc étendre à toutes formes de couples et à toutes formes d’amour la possibilité de contracter mariage".

On a peine à croire que pareil énergumène puisse si librement se moquer de la République en son sein. C’est mal se souvenir des débats de 1998, qui avait abouti aux mêmes incongruités à propos du PaCS. C’est aussi mal connaître Jacques Bompard.

Plantu a l’habitude de représenter les nauséabonds avec des mouches autour d’eux. Jean-Marie Le Pen a toujours été croqué de la sorte dans ses caricatures. Et on se souvient de la polémique qu’avait causée ces mouches quand elles avaient accompagné la figure du futur président de la République, Nicolas Sarkozy. Aussi, si l’on devait multiplier les mouches en fonction du degré de nocivité pour la République, nul doute qu’il faudrait rebaptiser Jacques Bompard, "Sa Majesté des Mouches".

Plantu-Sarko-Bayrou.jpg

Co-fondateur du Front National, l’Express rappelait il y a dix ans lors d’un portrait qu’il avait été de tous les combats de l’extrême droite en intégrant notamment l’occident et l’Ordre nouveau. Maire d’Orange, il est le seul des maires frontistes à avoir été réélu à la tête de sa ville (à Vitrolles les Mégret ont subi la foudre de la justice tandis qu’à Toulon Jean-Marie Le Chevallier ruina sa ville et ne fut même pas qualifié pour le second tour des municipales suivantes).

Son action à Orange est plutôt bien ressentie, sa gestion étant qualifiée de bon père de famille, lui qui n’a eu de cesse apprend-on de ranger son étiquette dans sa poche. Et ce même si on lui prête un caractère autoritariste et isolé.

D’ailleurs, bien que co-fondateur du Front National, il a fini par démissionner du parti après avoir critiqué la népotisme du Front familial (et l’histoire de la succession de la présidence lui donnera raison sur ce point…). Pour autant, Jacques Bompard n’a pas quitté pour autant les rangs de l’extrême droite qu’il a rejoints depuis sa jeunesse. Il a d’abord rejoint le Mouvement pour la France du si peu laïque Philippe De Villiers avant de fonder la Ligue du Sud dont il est le président actuellement.

Si on a pu voir le FN s’abîmer sur la question du mariage pour tous, au rythme d’une Querelle des Anciens et des Modernes, il n’en est rien de Jacques Bompard, qui est resté proche de Bernard Anthony, un autre ancien du Bureau national du FN, qui représentait la frange catholiques intégristes du parti.

Bomp2.jpg

Dès septembre, il tente de refaire de coup de Michel Pinton, un député UDF qui en 1998, était parvenu à faire signé plus de 15000 maires pour s’opposer au CUS (Contrat d’Union civil), ce qui contraint le gouvernement Jospin à reculer et à faire en sorte qu’aujourd’hui le PaCS ne se signe pas en mairie. Mapetition.fr pourtant échouera puisqu’à ce jour seulement 2175 élus l’ont signée, et tous n’étaient pas maires, puisque tous les élus pouvaient le faire…

On l’a vu aussi défendre ses positions notamment dans l’émission de la LCP "Ca vous regarde". Mais Jacques Bompard gardait son feu d’artifice pour les amendements, comme on l’a vu. Mais quelle source peut bien abreuver le député maire d’Orange pour manifester tant de détermination pour discréditer le projet de loi et pour insulter les homosexuels ?

Loin d’être tarie, cette source est puisée dans le même bénitier que Civitas.

Ainsi, on a pu voir le 18 novembre dernier, Jacques Bompard dans le cortège des élus du défilé de Civitas. Le Maire d’orange eut même l’occasion le lendemain de faire entendre sa colère à l’égard des Femen, qui loin d’attirer sa bienveillance face à la barabrie qu’elles ont subies, les fit passer pour les agresseurs.

Jacques Bompard n’est pas seulement un sympathisant de la cause intégriste. C’est un homme politique conscient que ses convictions intimes l’emportent sur les devoirs de la République. Et qui ne s’en cache pas. Comme en témoignent ces déclarations ahurissantes faites au site "La Porte latine" qui se revendique naturellement de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, tout comme Alain Escada et son tristement célèbre institut :

"Aujourd'hui, la France et l'Europe sont coupées de leurs racines historiques et culturelles, mais elles ont également rompu les liens avec Dieu. Contrairement à l'actuel Président de la République, je ne suis pas de ceux qui pensent qu'il n'existe pas de loi supérieure aux lois humaines. L'Évangile est très clair là- dessus : il n'est pas de pouvoir qui ne vienne de Dieu.", affirma-t-il en 2004 (le président évoqué étant donc Jacques Chirac)

Puis le maire d’Orange d’enchaîner :

"Je pense tout d'abord qu'on ne peut pas se dire chrétien et mettre sa foi au vestiaire dans son action publique. C'est une schizophrénie que je ne comprends pas."

Un aveu qui n’est pas sans rappeler celui que fit Christine Boutin en 1998 au Nouvel Observateur : "Je suis catholique avant d’être élue".

Comme la République peut-elle laisser accueillir au sein de sa maison ses propres fossoyeurs ? Comment accepter qu’un élu de la République puisse clairement affirmer que sa foi est supérieure à la loi républicaine ?

Bomp1.jpg

Car, l’homme n’aime pas la République et encore moins ceux qui l’ont provoquée en atteste cette croix érigée dans la Ville d’Orange en mémoire de religieuses tuées sous la Révolution. On comprend mieux son rapprochement, un temps, avec le plus connu des représentants du Puy du Fou.

A vouloir s’agiter en tous sens, Jacques Bompard aura au moins eu le mérite d’attirer la lumière sur lui. Et montrer à ceux qui croyaient que les intégristes occupaient seulement le trottoir pour prier, ou avait raccroché en rangeant leur Bible dans leur sac comme Madame Boutin, qu’ils étaient encore là, parmi les 577 à décider de nos lois, de nos vies et du destin de notre République. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Le mariage aux homosexuels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche