Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 19:45

Monsieur Jack Lang ! On reconnait bien là l’acteur que vous fûtes. Celui qui devait enflammer les planches dans sa prime jeunesse. Celui qui finalement aurait dû rester à flatter les muses plutôt qu’à hanter les hémicycles.

 

La semaine dernière, votre saillie à l’encontre de Monsieur Montebourg nous a tous bien faire rire :

 

Jack Lang veut donner "une paire de gifles" à... par BFMTV

Ne revenons pas sur le fond de l’affaire, car si affaire il y a, la Justice lèvera le voile sur toutes les secrets d’alcôves qui semblent avoir gangréné les fédérations du PS, du sud jusqu’au Nord, et qui font passer la fraude supposée de Martine Aubry lors du Congrès de Reims pour une polissonnerie de petite joueuse.

 

Mais attardons-nous plutôt davantage à vos airs effarouchés, outranciers, offusqués et qui semblent dire : comment moi, Jack Lang, l’incarnation même de la vertu, dus-je essuyer pareille accusation abracadabrantesque ?

 

Oui, comment cela a-t-il pu vous arriver, à VOUS ? Étonnant en effet de la part d’un homme, qui à en croire PPDA, avait beaucoup de conscience professionnelle. On en eut la preuve par une délicieuse anecdote, samedi soir, dans "On n’est pas couché", alors que le plateau riait de vos recherches de circonscriptions (nous y reviendrons) et que PPDA voulut prendre votre défense.

 

Celui qui allait devenir le présentateur préféré des Français arriva à l’époque, jeune homme qu’il était, devant son juge impartial à la fac de Reims (ce qui fit dire malicieusement à Audrey Pulvar à votre encontre "il a vraiment 125 ans alors"…) en n’ayant assisté à aucun de ses cours de droit international maritime.

 

Honnêtement, il vous le confessa et, magnanime, vous lui répondîtes que ce n’était pas bien grave, lui demandant quelles étaient ses passions et parlant un peu du marxisme pour lui mettre un 16/20 bien payé. Le symbole de la politique que vous dictâtes, comme le souligna judicieusement Natacha Polony. L'obtention du baccalauréat ressemble aujourd'hui à s'y méprendre au jugement final de feue "L'Ecole des fans" de Jacques Martin.

 

Car qui a oublié que vous prîtes les rênes du ministère de l’Education nationale ? Vous qui fûtes le ministre qui occupa le plus longuement la rue de Grenelle et qui n’eûtes de cesse de saupoudrer de postes la profession, histoire de faire oublier la longue et lente déliquescence de la transmission du savoir dans l’école Républicaine, un peu comme un parent couvre ses petits de cadeaux pour compenser le manque d’affection qu’il leur doit.

 

Et vous venez ensuite faire des leçons de morale à tout à chacun sur la manière dont il faut tenir notre Ecole ! Amnésie collective, on vous pardonne, semble-t-il…

 

On vous pardonne car on ne retient de vous que vos performances en qualité de ministre de la Culture, avec en cerise sur le gâteau la Fête de la Musique. Au point de vous pardonner aussi de vous substituer à tous vos successeurs dans les grandes cérémonies.

 

On vous pardonne aussi vos danses endiablées auprès de Gbagbo, à l’heure où la Côte d’Ivoire était pourtant tenue par une main de fer… Pas très "gauche" tout de même ce déhanché ?

Laurent Gbagbo et Jack lang Abidjan by night par Estuaire1

On vous pardonne aussi d’avoir dépensé monts et merveilles pour "personnaliser" à votre génie les lieux de pouvoirs que occupâtes, depuis une modique toile d'Alechinsky à seulement 80.000 euros, jusqu’aux meubles conçus sur mesure pour remplacer les archaïques Louis XV…

 

Oui tout cela, visiblement la démocratie vous le pardonne, puisque vous êtes encore député de la sixième circonscription du Pas-de-Calais. Vous qui commençâtes votre carrière à Paris, avant d’aller à Blois puis de rejoindre Boulogne.

 

Aujourd’hui, votre circonscription est l’une des sacrifiées de la future réforme territoriale, et vous êtes à la recherche d’un nouveau siège. A 72 ans ! Après plus de 30 années aux plus hauts postes de la République. Après tant d’errance et de parachutage en parachutage, au mépris de la démocratie locale. Vous qui représentez tant cette gauche caviar qui a tant contribué à la montée du poujadisme et du FN ! Et vous en réclamez encore et davantage ! En vous imposant peut-être en Somme même quand on ne veut pas de vous.

 

Pour vous, Monsieur, le siège de député n’est pas une mission que l’on vous confie au service des Français, c’est votre métier, votre profession que vous occupez à vie, votre dû !

 

Julien Bayou, élu Verts, a pris le pari d’en rire en publiant une petite annonce hilarante dans Libération ce mardi :

 

"URGENT! JH, 72 ans, tjs fringant, noctambule festif tous les 21 juin, recherche activement circonscription accueillante et tolérante. Dispose parachute si besoin. Contact: djack.lang@sfio.fr"

 

Oui il vaut mieux en rire et pourtant pendant ce temps, vous voudriez gifler Arnaud Montebourg lui qui écrivit, faut-il le rappeler, ses accusations dans une lettre personnelle et confidentielle ?

 

Mais Monsieur Lang, c’est la démocratie qui devrait vous gifler. Où que vous atterrissiez, que les citoyens n’aient d’autres préoccupation que de vous battre, de vous laminer, de vous amener à une retraite, qui n’en doutons pas sera dorée.

 

Il est temps de passer la main, de changer cette manière obscène de faire de la politique. Et le plus téméraire, Monsieur Lang serait de ne pas tendre la joue, et de partir de vous-même. Sans rien dire. En toute discrétion. Révérence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans L'important c'est la rose
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche