Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 20:22

Décidément Hervé Morin aura animé la campagne… à sa façon.

 

Si les pérégrinations de Christine Boutin dans sa course présidentielle ont ressemblé à un chemin de croix, celles d'Hervé Morin firent davantage penser à un vaudeville. Des joutes verbales avec Borloo au lâchage d'élus de son propre parti, le candidat du Nouveau Centre a davantage passé son temps à justifier sa candidature et à tenter de convaincre qu'il irait jusqu'au bout qu'à décliner la singularité de ses propositions. Et quelle singularité, serait-on tenté de dire quand il avait annoncé la couleur en voulant positionner le centre...à droite ?

 

Mercredi, alors que le président de la République allait annoncé son entrée en campagne et que Christine Boutin, "la bigote qui radote", avait déjà avalé son chapelet pour rejoindre le loup Nicolas Sarkozy, tout le monde lorgnait du coté d’Hervé Morin pour attendre un probable ralliement.

 

Le débarquement a bien eu lieu, sous la forme d’un lien menant tout droit à la page du site de campagne d’Hervé Morin. Voici le texte que l’on pouvait lire, daté du 15 février :

 

"Mes chers amis, qui m’avez soutenu si nombreux – bien plus que les sondages manipulés ne voulaient le faire croire - je m’adresse à vous aujourd’hui pour vous faire part solennellement de ma décision, prise dans ma cuisine en surveillant une blanquette de veau, de retirer ma candidature prometteuse à l’élection présidentielle.

 

Cette décision, qui prouve à ceux qui en douteraient encore que je suis un homme d’Etat, est dictée par l’intérêt supérieur de la Nation. J’ai en effet des parrainages à ne plus savoir qu’en faire, ma candidature s’apprêtait à décoller de façon spectaculaire selon un sondage secret de DCRI, mais la menace socialiste qui pèse sur le pays est trop forte pour que je prenne le risque de maintenir la division dans ma famille politique.

 

Après tout ce que j’ai dit sur Nicolas Sarkozy, vous allez sans doute moquer mon ralliement, que j’assume pourtant pleinement. Nicolas Sarkozy est le seul à pouvoir assurer l’avenir de la France, et ma réélection comme député de l’Eure, qui est tout ce qui me reste.

 

Ce fut une belle aventure. Elle s’achève. Mais des tee-shirts et autres goodies "Morin 1944" seront très prochainement en vente sur ce site"

 

Le site du candidat avait été hacké pour offrir, une fois de plus, une tranche de rire sur la toile.

 

Affublé du sobriquet de "Monsieur 0%", Hervé Morin avait déjà provoqué l’hilarité générale il y a trois semaines quand une maladresse lui avait fait dire dans un discours en Normandie qu’il avait vécu le débarquement des alliés. Une prouesse pour cet "encore" jeune homme de la politique (il n’a que 50 ans) qui n’avait pu échappé à l’hilarité des twittos, qui lancèrent un jeu devenu célèbre : le "Morin McFly", en référence au nom du héros du film "Retour vers le futur".

 

Parmi les meilleurs : 

 

- "La gueule de Gutenberg quand je lui ai parlé de Twitter !" Hervé Morin

- "Bon, je vous quitte, j'ai mon char d'assaut en double file sur les Champs" Hervé Morin

- "Le bouquin de Bayrou sur Henri IV est largement basé sur mon journal intime de l'époque" Hervé Morin

- "La Bible, je la préférais en version originale ! J'en ai d'ailleurs signé la préface !" Hervé Morin

- "J'ai vu Louis XVI se faire guillotiner ; je peux vous dire que je faisais pas le malin" Hervé Morin

 

Avouons que de la part de l’homme qui fit ses vœux depuis sa cuisine, cette sortie était crédible, non ?

 

Les vœux d'Hervé Morin aux adhérents du Nouveau... par nouveaucentre

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Et ce jeudi, alors que son équipe avait repris en main le site de campagne, on apprenait dans une interview à paraître dans "Le Figaro Magazine"qu'Hervé Morin jetait l'éponge. Et cette fois-ci, il ne s'agissait pas d'un gag.

 

Un centre n'existe que s'il est indépendant. Et pour l'avoir oublié, Hervé Morin, adepte du centrisme hémiplégique, a davantage nourri les risées que fourni un espoir dans le cœur des Français. Que peut-il espérer à présent si ce n'est remercier celui qui n'a investi personne sous l'étiquette UMPdans sa circonscription pour lui garantir une semi-retraite paisible ? Pas sûr que cette nouvelle fasse rire grand monde...

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche