Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 20:49

Extraordinaire moment de campagne et de zapping hier soir. Sur TF1, François Hollande fit une annonce qui semblait mûrement réfléchie et qui marquerait un virage très nettement à gauche dans sa campagne.

 

Un candidat qui s'émancipe de manière étrange

 

Acculé à sa gauche de ne pas en faire assez, au point de proposer une réforme fiscale en-deçà de celle proposée par François Bayrou, que ses colonels perdurent malgré les faits à classer à droite, le candidat PS n'y est pas allé de main morte devant Laurence Ferrari. Il propose d'imposer les plus riches, c'est-à-dire après moult tergiversations, ceux qui gagnent plus de 1 million d'euro par an, à hauteur de 75% ! Il y a quelques mois, les riches étaient ceux qui touchaient 4000 euros mensuels. Soufflez, brave classe moyenne.

 

Laurence Ferrari pensait tenir là son scoop et remonter le score d'audience d'une émission qui était tombé dans l'abîme la semaine dernière. L'histoire montrera à ceux qui avaient, non sans mesquinerie, tenté de faire de Bayrou et de Joly les boucs émissaires de ce naufrage que c'est le concept même de l'émission qui est bancal puisque l'audience fut à peine meilleure.

 

Mais c'est en zappant que le spectateur pouvait alors apprécier le spectacle total. Car quelle surprise fut-ce pour celui qui avait eu le fabuleux réflexe d'aller voir ce qui se tramait sur France 2 au même moment, avec Jérôme Cahuzac, président de la Commission des Finances à l'Assemblée Nationale pour le PS, et en charge de la question dans la campagne de François Hollande ! Un moment ahurissant :

 

Ce matin sur Itélé, François Hollande questionné sur le fait que Jérôme Cahuzac n'était pas au courant de cette proposition répondit très sérieusement "eh bien il l'est maintenant. (…) Je suis candidat il est normal que je prenne des initiatives". L'on croirait le jeune adulte qui vient de prendre sa première décision et d'officialiser son émancipation vis à vis de ses parents. Touchant.

 

L'écueil de la démagogie

 

Quel cafouillage pour celui qui caracole toujours en tête des intentions de vote ! On se souvient déjà des improvisations permanentes du candidat Hollande lors des primaires, tant sur le nucléaire que sur les 60000 postes dans l'éducation qui avaient fait dire à Martine Aubry : "c'est flou et quand c'est flou, il y a un loup..."

 

Cette semaine, Le Point lance sur sa une la question qui fâche le bipartisme : "qui ment le plus ?". Mais la véritable question ne serait-elle pas de savoir qui improvise le plus ? Et au jeu du doigt mouillé qui sent le vent tourner à bâbord pour se préserver d'une poussée de Mélenchon, nul doute que François Hollande est imbattable...

 

Sinon, sur le fond que penser de ces 75% ? Je laisse la parole à François Bayrou, qui, jusqu'à hier soir, était allé plus loin que François Hollande puisqu'il propose de créer deux tranches supplémentaires contre une seule pour le candidat PS avant sa proposition choc. 

 


 

Mais plus grave encore, car il est permis de douter que François Hollande puisse réellement mettre en place un tel dispositif - et ce notamment en raison des fuites de capitaux évoquées - reste ce sentiment de démagogie qui s'empare d'un candidat qui pourtant, à en croire ses communicants, n'a aucune crainte à avoir. Une campagne est longue, très longue. Et après avoir déjà vu beaucoup de rebondissements entre la déroute de DSK, l'abandon prévisible de Borloo, de Morin ou encore de Boutin, rien ne dit que le chemin qui mène à l'Elysée soit tout rose.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche