Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 17:41

De mieux en mieux. On pensait que les errements de nos politiques allaient enfin se circonscrire au Palais Bourbon, maintenant que les députés ont pris à bras le corps le projet de loi sur le mariage pour tous. Que nenni.

Après les amendements de Jacques Bompard voulant légaliser l’inceste ou la polygamie, laréinvention du droit constitutionnel par un Wauquiez que ses propres écrits sont venus contredire, c’est au tour de Bruno Gollnisch de faire tomber la chemise… Enfin plutôt la culotte, puisque le député européen a tout simplement montré ses attributs en pleine assemblée de conseil régional : 

  

Montrer pour dénoncer, "une habitude abjecte"

 

La raison de ce strip-tease d’un goût douteux ? Une réaction "rabelaisienne" pour manifester contre des subventions accordées à des groupes musicaux ayant fait du sexe une source intarissable d'inspiration : "La gauche socialo-écolo-communiste subventionne des sites informatiques classés comme pornographiques ou incitant à 'montrer son cul’".

Goll.jpg

Faut-il rappeler à cet élu de la République qu’il existe bien des moyens d’exprimer sa désapprobation et que celui consistant à mettre en pratique ce que l’on dénonce est pour le moins suspect ? Une habitude abjecte pour l’extrême droite quand on voit Jacques Bompard dénoncer les dérives possibles du "mariage pour tous" vers l’inceste… en proposant de la légaliser.

J’ai toujours été de ceux qui se sont offusqués du verrouillage de nos institutions avec le refus de la proportionnelle afin de faire le barrage au Front national. Ne serait-ce que parce qu’il est inefficaceà partir du moment où le parti de Marine Le Pen flirte avec les 20%.

 

Des attitudes "indignes de notre République"

 

Mais il faut bien avouer que les élus FN ne font rien pour légitimer leur présence parmi les représentants de la République. Surtout quand on se souvient que le même Bruno Gollnisch avait déjà provoqué un coup de force à l’Assemblée nationale en 1987.

L’épisode est relaté par Renaud Dély, dans un livre paru en 1999 : "Histoire secrète du Front National", dans lequel il raconte comment celui qui s’opposa à Marine Le Pen pour la succession du père s’appropria le perchoir et bafoua le règlement de l’hémicycle :

"Un soir de 1987, il s’illustre au cours d’une nuit mouvementée en menant dans l’Hémicycle une fronde des élus lepénistes qui enfreignent le règlement pour tourner les clés de vote électronique de leurs adversaires et prennent d’assaut le fauteuil de président pour dénoncer l’absentéisme des députés. ‘Vous vous trompiez sur moi. Vous me preniez pour un modéré, alors que je suis un extrémiste.’" 

Oui extrémiste, il l’est assurément. Et ces attitudes sont tout simplement indignes de notre République. Montrer ses fesses à l’Assemblée, voter à la place d’un autre élu, voler le perchoir… Autant de forfaits qui siéent mal à celui qui se revendique de la tradition et des valeurs de la France. Autant de preuves, après tant et tant d’autres, qui confirment la véritable nature d’un parti extrême, d’extrême droite. Sans l’ombre d’un doute.

 

Publié sur le Nouvel Obs, le 1er février 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Du Front National
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche