Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 09:34

Alain Escada lors d'une manifestation à Toulouse le 19 novembre 2011 (E.CABANIS/AFP)

 Alain Escada lors d'une manifestation à Toulouse le 19 novembre 2011 (E.CABANIS/AFP)

 

L’intégrisme catholique est souvent raillé et le sujet de moquerie. Jugé ringard, il incarne souvent sa propre caricature, ce qui l’empêcherait d’être audible. Il est vrai que la France a entretenu une liberté de parole anticléricale, depuis la Révolution française et davantage encore depuis la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État.

 

À tel point d’ailleurs que lorsque "Charlie Hebdo" fut assigné par la Mosquée de Paris, l’UOIF et la Ligue islamique mondiale après la parution des caricatures de Mahomet, il suffit à maître Richard Malka de rappeler tout ce que l’hebdo avait grimé sur le dos des catholiques pour remettre à sa juste mesure des dessins dont certains n’étaient même pas drôles, comme cela est raconté dans le documentaire "C'est dur d’être aimé par des cons" à propos de l’affaire.

 

Une exposition médiatique croissante

 

Pour autant, ceux qui croient encore, et qui affirment que l’intégrisme catholique est minoritaire et dérisoire, car sans écho, notamment en comparaison avec son homologue musulman, se trompent lourdement. Sa force de frappe est réelle ciblant le cœur de notre République, chez nos députés parfois davantage enclins à céder à leur foi qu’à la raison, luttant notamment contre la "christianophobie", comme l'ont fait des députés UMP fin 2011. Et si Christine Boutin s’est révélée le porte-parole le plus charismatique de la branche traditionnaliste de l’Église, d’autres forces émergent avec encore plus de puissance, et en sombrent gravement dans l’intégrisme.

 

En effet, Christine Boutin n’est plus seule à hurler aux loups dans son bois : Alain Escada est arrivée avec fracas dans nos médias, à grandes enjambées. Pourtant discret, ce bouquiniste belge de 42 ans est en réalité un ancien membre du Front national belge, rappelant ainsi que, s’il est un parti, même au-delà de nos frontières, qui n’a rien de laïque, c’est bien le Front national qui reste un repaire privilégié pour les nostalgiques qui prient à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, dont Bruno Gollnisch est un fidèle parmi les fidèles.

 

Ancien candidat aux élections législatives, Alain Escada est devenu secrétaire général de Civitas, qu’il qualifie lui même de "lobby" ayant pour tâche de "coaliser tous ceux qui pourraient vouloir participer à une riposte catholique". Créé lors du schisme lefebvriste, Civitas est un institut, clairement intégriste, qui s’est fait connaître dès 1988 en manifestant contre le film de Martin Scorsese "La Dernière Tentation du Christ", période durant laquelle fut incendié le cinéma Saint-Michel, attentat qui fit une victime, preuve de la vive tension qui régnait alors.

 

Des manifestations fréquentes

 

Aujourd’hui encore, les arts semblent toujours le cœur de cible privilégié de Civitas qui fut à la tête de la fronde contre le "Piss Christ" à Avignon, puis contre deux pièces de théâtre "Sur le concept du visage du fils de Dieu" et "Golgota Picnic" à l’automne dernier à Paris. Des manifestations qui se sont invitées dans les médias français. Et, pour faire parler la voix catholique face à des débats polémiques comme celui qui s’ouvre sur le mariage ouvert aux homosexuels, c’est Alain Escada qui a pris petit à petit la place de Christine Boutin.

 

Le Belge maitrise parfaitement la rhétorique et sait parfaitement se faire entendre dans les débats comme le montre la dernière édition de "Ça vous regarde" diffusée sur la LCP le 5 juillet dernier :

 

Escada et la rhétorique intégriste par snoopyves1

 

Mais Alain Escada se défend d’être intégriste :

 

Pour Escada, Civitas pas intégriste par snoopyves1

 

Amusante justification que l’on retrouve parmi ceux qui manifestent sous la bannière de Civitas et dont la définition de "non-intégriste" paraît pour le moins tortueuse :

 

Je ne suis pas intégriste... je peux mourir en... par snoopyves1

 

Encore une fois, la démesure pourrait en effet confiner ses actions dans l’ordre du dérisoire. Mais elles font moins sourire quand on sait par exemple que les manifestants d’octobre dernier avaient des couteaux sur eux quand ils se sont faits arrêtés, que la destruction du "Piss Christ" avait été effectuée à coups de marteau pendant que l’on avait séquestré le garde du musée ou encore quand ils menacent et surtout… agissent.

 

Des élections à venir

 

Civitas, sous la houlette d’Alain Escada, continue ainsi tranquillement son ascension médiatique, n’hésitant pas même à couper le documentaire "Et la laïcité dans tout ça", diffusé par France 2 le 15 mai dernier pour assurer la propagande et la notoriété naissante de son gourou.

 


Et la laïcité dans tout ça ? par Valeurs-Chretiennes

 

Après avoir diffusé des autocollants et des vidéos qui en disent long sur la qualité des débats qui attendent les Français d’ici quelques mois, l’institut prépare "une session d'été" au Château de Couloutre, à la fin du mois de juillet selon leur site Internet avec, en programme, des intitulés de conférences qui permettent agréablement de prendre la température en cet été : "Comment faire échec aux revendications subversives du lobby homosexuel ?", "Inscrire dans la Constitution la séparation de l'Église et de l'État : une provocation anticatholique", "Les arguments à connaître contre l'euthanasie" ou encore "Par ce signe, tu vaincras : mot de conclusion de la session".

 

Plus inquiétant encore, reste ce dernier colloque qui en dit long sur les velléités de Civitas : "Se faire élire pour agir à l'échelon local"… Sur leur site Internet, le texte "L'engagement municipal de 2014 : un devoir pour les catholiques" semble clair. Qu’on se le dise, ceux qui croient encore que les intégristes catholiques sont circonscrits à la caricature et au dérisoire et que seul l’intégrisme musulman représente une réelle menace devraient relire l’Évangile de Luc, pour ne pas se mettre la poutre dans l’œil…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche