Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 19:34

C’est un fait avéré et qui se vérifie après chaque catastrophe : les écolos reverdissent dès que plane le spectre de la peur. Peur d’un tsunami. Peur d’un tremblement de terre. Peur d’une explosion nucléaire. Avec un funeste appétit carnassier, sitôt les événements connus, ils défilent un par un et prônent la rhétorique terroriste de leur discours alarmiste. Tous aux abris, on va rafler des voix !

 

Le site nucléaire de Nogent-sur-Seine, le 5 décembre 2011 (FRANCOIS NASCIMBENI/AFP)

Le site nucléaire de Nogent-sur-Seine, le 5 décembre 2011 (FRANCOIS NASCIMBENI/AFP).

 

Déjà lors des événements de Fukushima, ils avaient inondé les plateaux pour tenter d’instrumentaliser politiquement la catastrophe. Et d’abreuver nos oreilles d’un discours catastrophiste qui en termes de manipulation est au moins aussi efficace que celui qu’il dénonce de la part des lobbys nucléaires. La sémantique du pire se décline et font leur miel.

 

Depuis deux jours, ils ont tous surfé sur la vague du tsunami crée par Greenpeace en s’en donnant presque à cœur joie. Sur Europe 1, Noël Mamère a tout simplement approuvé la démarche de Greenpeace qui pour lui fait la démonstration de ce que dénoncent les Verts depuis toujours : "Greenpeace a apporté la preuve que les centrales nucléaires ne sont pas sûres à 100%"…

 

La peur donc. Et le maire de Bègles d’approuver en outre la méthode de voyous utilisée : "Je ne peux pas avoir de réserves. J’ai été condamné par les tribunaux à 100.000 euros d’amende et trois mois de prison avec sursis pour avoir arraché un pied OGM. C’est donc un dangereux délinquant qui parle devant vous". Monsieur Mamère est surtout un élu de la République, le même qui fait des bras d’honneur dans l’Assemblée nationale tout en niant les faits. Une belle publicité pour la politique en effet.

 

Un adoucissement du discours

 

D’autres lui ont emboité le pas, comme Michèle Rivasi, la nouvelle porte-parole d’Eva Joly depuis les tumultes que l’on sait des semaines passées autour de l’accord passé avec le PS : "Même sans aller au cœur du réacteur, il suffit d'une simple grenade, une simple mini explosion pour entraîner une contamination sur le territoire. On voit bien la fragilité du système."

 

On le voit, quand on est Vert, on adoucit l’arme terroriste par un adjectif tendre, "une simple grenade", ou par un diminutif des plus gentillets "une simple mini explosion" (c'est-y pas mignon...), histoire d’asséner une rhétorique de la peur à l’artillerie lourde, allant jusqu’au scénario d’un blockbuster américain : "Mais peut-être que demain il y aura un piratage informatique qui montrera qu'on ne maîtrise plus la salle de contrôle... Ce sont des installations tellement à risque que l'on ne peut pas tout prévoir." Chez les Verts, on ne vous sert pas que du discours politique ; on vous vend du rêve en 3D !

 

Tous les coups sont donc permis. L’illégalité, et même la rhétorique du terrorisme pour créer un climat délétère et étouffant. Ce qui est tout de même assez ironique quand on sait que les mêmes Verts savent parfaitement dénoncer le discours de peur, avec pertinence pourtant, chez ceux qui agitent le drapeau rouge à propos de l’islam. Il y a des rhétoriques qu’il vaut mieux éviter pour éviter les amalgames douteux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche