Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 19:40

On pensait avoir tout vu. Et surtout avoir atteint le fond quand Nicolas Sarkozy avait pillé dans le programme de Marine le Pen pour tenter le hold-up face à François Hollande en mai 2012.

D’aucuns avaient imaginé un droit d’inventaire, une remise en question de cette course poursuite vers l’extrémisme. La droite républicaine ne pouvait alors plus se regarder dans le miroir. Presque un an plus tard, et après le spectacle ridicule de la présidence de l’UMP qui mit davantage en exergue une culture de l’égo qu’une véritable fracture sur le plan des idées, l’UMP sombre, jour après jours dans une caricature indigne qui fait honte à la république.

Guaino.jpeg

Henri Guaino, qui se rêve en Malraux des temps modernes, a franchi la ligne rouge vendredi dernier suite à la mise en examen de Nicolas Sarkozy. Contestant la décision du juge Gentil, lui demandant des comptes, il a estimé que la Justice était partiale dans cette affaire et que son comportement était indigne. Accuser ses détracteurs de ses propres maux, une bien vile habitude pour la droite française. Car Monsieur Guaino, qui vient de découvrir les vertus du suffrage universel, et en prenant quel risque puisque se présentant dans les Yvelines, où même un âne investi par l’UMP gagnerait comme l’écrit dans « Ma République se meurt » Jeannette Bougrab, n’est pas le premier dans son camp à bafouer l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs. Le lustre de Sarkozy en est l’illustration parfaite.

En novembre 2011, alors que la Cour des comptes émettait des doutes sérieux sur la gestion et l’efficacité des forces de sécurité en France, Claude Guéant, furieux, est alors monté au créneau en dénonçant, selon l’AFP qui s’est procuré une copie, « un nombre important d’inexactitudes, d’erreurs d’analyse, d’oublis et d’appréciations manquant parfois d’objectivité », ainsi que des « formulations abruptes » et des « sous-entendus contestables ».

Xavier Bertrand s’était, quant à lui, occupé de la presse en taxant Médiapart de « fasciste » quand le média dirigé par Edwy Plenel avait commencé l’enquête Bettencourt. Et quand on sait avec le recul du temps, ce que révèle cette affaire, on apprécie à sa juste mesure la prise de risque de l’Ancien Ministre du travail.

Et qui a oublié Monsieur Hortefeux qui, tour à tour, avait dénoncé en sa qualité de Ministre de l’Intérieur le laxisme de la justice en 2010, pointé du doigt des magistrats un peu plus tard avant de qualifier une décision de justice « disproportionnée ».

Et quel exemple donna celui qui est aujourd’hui mis en examen, Monsieur Sarkozy lui-même quand il avait fait fi, devant la France entière de la présomption d’innocence dans l’affaire Clearstream, en parlant de coupables au lieu de prévenus…

Ce dimanche, c’est Laurent Wauquiez qui accusait la police d’avoir « gazé » des enfants dans la manif pour tous, oubliant que les manifestants n’avaient pas respecté l’interdiction faite de défiler sur les Champs-Elysées, et occultant le fait qu’il est tout proprement irresponsable de ramener bambins et poussettes dans une manifestation aussi compacte, surtout quand on sait que le GUD s’y invite depuis novembre. Monsieur Wauquiez et ses compères étaient prompts, hier soir, à expliquer et à justifier les débordements sous le prétexte que les opposants n’étaient pas occupés. Un comble de la part de ceux qui revendiquaient fièrement pendant cinq ans de ne jamais avoir cédé à la rue…

L’UMP se radicalise. Ses prises de positions ne sont plus seulement outrancières. Elles mettent à mal la République et ses principes.

La droite française s’abîme et décrédibilise la classe politique dans son ensemble, elle qui, de jour en jour, perd sa légitimité aux yeux des électeurs. La crise, on le voit n’est pas seulement financière : c’est une crise de la République.

Publié sur Médiavox le 25 mars 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans Editos média vox
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche