Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 19:22

Cela a beau faire partie des discussions des plus banales en salle des profs, de celle que l’on ressasse régulièrement et qui ne surprend plus personne dans la profession, chaque fois que CA arrive, cela nous laisse tous sans voix. Estomaquant.



Ce vendredi, à quelques heures des vacances, je préviens mes élèves que le devoir commun aurait lieu dans un mois, leur demandant de profiter des vacances pour entamer sérieusement les révisions. C’est alors qu’une jeune demoiselle lève la main et demande « Ben, comme je fais moi j’en suis à mon deuxième cahier ».

Explication de textes : nos chères ouailles ne respectent plus la liste des fournitures pour épargner leur pauvre dos... qui ne se plaint jamais autant du poids des portables, consoles et autres gadgets électroniques à côté du maigre cahier… Donc entre le cahier réduit à 96 pages et les feuilles que l’on arrache en guise de copie, il n’est pas rare de voir un cahier fini en cours d’année. Naturellement, je préconise à l’inquiète de reprendre le premier cahier et de réviser. Que n’avais-je pas dit comme énormité ! « ben je l’ai plus ! je l’ai jeté ! Il était fini alors je l’ai mis à la poubelle. Et comment je fais maintenant ?  j’vais pas pouvoir faire le devoir commun moi ! »


Non vous ne rêvez pas : sitôt terminé en plein milieu d’année, il a semblé naturel à cette élève de jeter son cahier. Attitude consumériste des plus effrayantes qui doit certainement pousser l’insensée à jeter son pull quand il est sale et à en faire de même avec son assiette sitôt qu’elle a mangé ou avec sa clef dès qu’elle a refermé la porte de chez elle !


Et ne croyez pas que cela soit exceptionnel ! C’est malheureusement monnaie courante.

Le cahier devient un objet de consommation comme un autre, qui n’a d’autre utilité que d’être rempli. Mépris du savoir, des connaissances, de ce qu’il enseigne… Les écrits se suivent et se ressemblent, signes cabalistiques que l’on est contraint d’écrire mais qui n’apportent rien.

Et ce serait encore à moi de dire comment faire. Comme si j’avais une part de responsabilité dans cet acte inconséquent…


Quelle vision de la société nous offre ce spectacle ? Tout est consommable et consommé, consumation de la bougie par les deux bouts… Plus rien n’est sacré. Le temps du tout éphémère.

Alors quand Corinne Lepage nous propose dans son dernier opus de Vivre autrement, ce n’est pas une invitation : ce doit être une nécessité pour tous. Urgente.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yves Delahaie - dans De l'éducation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche