Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 10:43

Disons le tout net : à peine révélée l’affaire de la taxation des obèses par le journal Les Echos, Eric Woerth et Roselyne Bachelot sont montés au créneau, en plein mois d’août, échaudés par les brouillons de projet avortés pour avoir tant choqués l’opinion… Le Cabinet de Woerth (bien oui nous sommes en vacances tout de même !) a fait une déclaration selon laquelle : « La possible augmentation de la TVA n'est pas à l'ordre du jour », tout en confirmant que le rapport serait rendu public à la fin du mois et soumis à la sagacité des parlementaires.

Pour autant, comment peut-on en arriver à imaginer à taxer davantage les produits gras et sucrés, c’est-à-dire les sodas et les snacking, que le rapport décrète comme n’étant pas de stricte nécessité ? Comment déterminera-t-on ce qui relève de la nécessité de ce qui n’en relève pas ? Un jus d’orange frais ferait-il partie des bannis ? Ne faut-il pas pourtant manger 5 légumes et fruits frais par jour ? Les boire inverse-t-il le processus ? Un verre de jus d’orange n’est il pas tout aussi calorique qu’un verre de coca ? Manger 5 magrets de canards avec des pommes sarladaises rend-il moins obèse que manger une barre chocolatée ?

On le voit, d’un point de vue nutritionnel, ce projet risque d’être un vrai casse-tête. Mais c’est surtout du point de vue éthique qu’il y a des raisons de s’inquiéter.



Car d’une part ce projet propose une taxe supplémentaire. Et dire que c’est l’argument favori pour démonter la Gauche à chaque élection. La différence, c’est qu’à Gauche, on joue carte sur table : on monte les impôts directs. A droite, l’on préfère le poker menteur. AU mieux on baisse les impôts sur le revenu. En catimini, on imagine une TVA sociale, on décentralise ce qui a pour conséquence d’augmenter les impôts locaux, et l’on décide de taxer les obèses… Cavalière droite, qui bluffe lors de la campagne présidentielle alors qu’elle n’a même pas une paire dans son jeu.

D’autre part, il faut en revenir à un fait : qui est atteint par l’obésité dans notre pays ? Sont-ce ces grandes familles aisées, repues d’argent, qui peuvent s’offrir ce qu’elles veulent, ou bien ces familles de plus en plus étranglées par un pouvoir d’achat en berne, et qui sont contraintes d’aller acheter en Low coast des produit N°1, qui bannissent toutes les denrées nutritives au profit du gras, du sucre et d’autres formules chimiques pour donner du goût ? Si ces familles ne mangent pas cinq légumes et fruits frais par jour, ce n’est pas tant parce qu’elles ont nécessairement la « bouc à chuc’ » comme on  le dit dans le Nord, mais parce que un kilo de pêches coûte plus de trois euros, quand un paquet de pâtes alimentaires n°1 n'en coute que 0,60… Taxer les produits gras et sucrés ne serait donc qu’une mesure antisociale de plus, sachant que les plus aisés pourront, eux, acheter des produits qui ne relèvent pas de la stricte nécessité contrairement aux autres, à qui l’on interdirait par la frontière de l’argent le choix de manger ce que bon leur semble.

Pour avoir eu la chance d’arpenter les ramblas de Barcelone cet été, du côté du Mercat de la Boqueria, Jardin d’Eden où sont vendus à 1 euros et moins des nectarines, des oranges, des fraises, je ne saurais dire combien de fois ai-je entendu dans la foule des Français déclarer qu’ « à ce prix là, on les mangerait aisément les 5 produits frais par jour ! ». Et nos concitoyens de se délecter de bons fruits bien juteux, de macédoine de légumes frais, de jus 100% naturel… sans la moindre pensée pour une quelconque barre chocolatée…

Au lieu de taxer les produits gras et sucrés, il faudrait au contraire détaxer les produits frais.

Allons même plus loin : taxons davantage les publicités vantant les produits incriminés par le rapport, et utilisons l’argent pour faire une vraie campagne pédagogique pour découvrir les saveurs et montrer non pas les dangers de la malnutrition, mais les bienfaits d’une alimentation saine.

L’on arrêtera alors de constater que l’Etat suce jusqu’à la dernière goutte de sang les plus défavorisés… On peut toujours rêver…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche