Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 19:44

A l’heure où l’information va sommeiller de longs jours pour vous proposer en guise de marronniers la plage, les bouchons, le pouvoir d’achats qui contraint à partir moins longtemps, la pétanque, le soleil, mais le contrepartie aussi comme les orages, les inondations, un scoop : LA VIE CONTINUE ! Et si ! Même sil les journalistes n’en rendent pas compte, les problèmes de la société ne s’arrêtent pas le temps de l’été. Même s’il leur arrive de se délocaliser près des plages, comme le montre cet épisode tragique survenu la semaine dernière d’un homme qui a été condamné sur le champ parla justice pour avoir violemment frappé sa femme, parce qu’elle avait légèrement relevé son voile à cause de la chaleur ...

Cette affaire fait suite à celle de la burka : rappelez-vous cette femme qui s’est vue refuser la nationalité française pour refus de s’adapter au principe de l’égalité (des sexes ici, considérant que la burka rend la femme inférieure de facto à l’homme).

Pourtant, au sein de ce gouvernement que l’on qualifie par ailleurs de sur-actif, et d’efficace, peu de mots. Trop peu.

Sarkozy avait pourtant essayé en 2003 de s’intéresser au problème religieux et tout particulièrement, concernant l’islam en essayant même de réformer la loi de 1905 pour tenter (en vain) de faire financer par l’Etat des mosquées. Il soutiendra par ailleurs la mise en place du Conseil français du culte musulman (CFCM), initié par Chevènement.

Mais depuis 2007, les choses ont changé. Le ton aussi. Dès la présidentielle quand Sarkozy évoquait presque systématiquement les moutons égorgés dans les baignoires…

Entre temps, il est devenu Président, et la question est laissée en jachère. (Comme beaucoup d’autres me direz-vous).

Pour autant, les deux dernières affaires qui se font écho posent le problème de l’intégration et de l’Islam en France. Alors que durant des années, les Musulmans vivaient leur religion tout en s’intégrant au modèle français (quitte parfois à être moins religieux et pratiquant), les années 90 ont marqué un tournant. La paupérisation des ghettos dans lesquels ont été entassés les immigrants depuis des générations a laissé une porte béante aux extrémistes, revigorés par un contexte international des plus tendus. Aujourd’hui le conflit israélo-palestinien se déroule sous nos yeux, en périphérie des cités ou dans la cour d’école. Les Grands frères et autres grands Barbus ont fait surface, et le voile jadis si rare dans nos rues, se multiplient. Comme s’il fallait à tous prix être vus.

L’affaire de la burka amène pourtant à se poser cette question : cette femme s’est vue refuser la nationalité parce qu’elle porte une burka mais quid des Françaises qui la portent ? Doit-on les déchoir de leur nationalité ? Impossible. Seule solution envisageable : interdire la burka ?

Mais alors quid du voile ? N’est-il pas aussi une forme de négation de la femme, imposée par la religion et ou par les hommes ? Est-il en norme avec les valeurs de notre République ?

Dès lors, comment distingue-t-on ce qui relève du folklore et de la coutume de ce qui relève de l’extrémisme et du prosélytisme ?

Doit-on accepter qu’à Lille, comme dans d’autres villes, l’on détermine des créneaux horaires spécifiques pour les femmes voilées pour qu’elles puissent nager « comme tout le monde » ? Cela va-t-il dans le sens de l’intégration ? Si elles veulent faire comme tout le monde pourquoi ne pas être avec tout le monde comme nous y invite les termes « fraternité » et « égalité » ? Comment accepter que des parents d’élèves refusent que leurs enfants aillent à la piscine à l’école car ils nageraient aux côtés d’ "impurs" ? Si le concept de pureté explique au final ces créneaux horaires de la piscine, n’est-ce pas là un sectarisme qu’il convient de combattre plutôt que d’encourager…

Comme vous le voyez ce débat est tortueux, complexe et très sensible : doit-on pour autant l’occulter ? Le Gouvernement en a décidé autrement.

Quant aux journalistes… ah les journalistes télévisés… Sont-ils encore des journalistes ? En tous cas vous ne manquerez rien de cette année des méduses, du prix de la crème glacée, des Paris Plage…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Nouveaux Démocrates
  • Les Nouveaux Démocrates
  • : Enseignant et essayiste. Auteur de La Croix et la bannière sur la rhétorique des intégristes à propos du mariage pour tous (Golias, novembre 2012) et de Mariage pour tous vs Manif pour Tous (Golias, mai 2015) Auteur également d'articles sur Prochoix, la revue tenue par Fiammetta Venner et Caroline Fourest (n°57,58,59, 63 & 66) Ancien membre du Conseil national du MoDem et candidat aux Régionales 2010 et législatives 2012. Démission du MoDem en octobre 2012. Blog d’un militant du Mouvement Démocrate (MoDem).
  • Contact

Recherche